Les risques psychosociaux tirent-ils leurs racines dans l’individualisme sociétal ?

Le collectif de l’entreprise a toujours été important pour la réussite du système. Toutefois, aujourd’hui on assiste au contraire à une forte tension car les gens sont de plus en plus isolés. Les managers sont moins présents sur le terrain auprès des opérateurs. Dans un système qui migre continuellement, les gens ont du mal à se situer et sont aux prises avec une grande solitude.

La proximité du management est donc déterminante dans le bien-être au travail.

La communication managériale subit des modifications au fil des strates. On constate n effet une grande distorsion entre le top management au niveau de la gouvernance qui définit la stratégie, l’organisation sur le plan collectif et la pratique managériale de proximité.

Sur le terrain, les gens ont disparu ; ils sont de moins en moins disponibles. Cette distorsion trouve sa source dans des carences en matière de management et crée de fortes tensions sur les opérateurs et même les managers intermédiaires.