A l’heure de la digitalisation, les données deviennent le nouvel or noir de l’économie numérique. En pleine transformation avec le digital, l’analytique RH est LE sujet qui monte dans le monde des RH. L’analyse exploratoire des données RH, permettant d’extraire et d’exploiter des informations à valeur ajoutée, est indéniablement une opportunité à saisir pour les directions des ressources humaines (DRH). Mais que recouvre exactement ce terme, quelle réalité prend-il dans les DRH en France ?

90% des décideurs interrogés par MARKESS en avril 2016 considèrent l’analytique comme un sujet important, voire prioritaire, pour la fonction RH. Pourtant,  72% d’entre eux jugent leur DRH encore peu mature dans ce domaine !

 

 

L’analytique, les DRH en rêvent… mais dans les faits, les besoins qu’elles expriment relèvent encore majoritairement de l’analyse dite descriptive, une analyse tournée vers des événements du passé et du présent, mais n’intégrant pas de vision du futur. Seul un petit tiers de DRH plus visionnaires pointent du doigt le besoin croissant de prédire des situations futures en tenant compte d’événements passés ou actuels. Une proportion encore moindre (8%) souhaite bénéficier de recommandations ou de suggestions quant aux actions à mener. A l’heure où le temps réel, l’adaptabilité et la réactivité sont des paramètres clés de l’économie numérique, les DRH doivent résolument se projeter vers le futur grâce à des modèles d’analyse leur permettant notamment de croiser des données RH avec d’autres données, internes et externes, de prendre en compte des données comportementales et ainsi de mieux anticiper à court ou moyen terme les ressources et compétences de l’entreprise.

 

L’analytique au sens prédictif ou même prescriptif séduit avant tout les DRH pour les accompagner dans la gestion des talents. Recrutement, rémunérations et développement des compétences sont en tête des 3 processus pour lesquels les décideurs font part de besoins en analyse prédictive… Cependant le champ des possibles est vaste avec l’analytique : contrôle de gestion sociale, planification des ressources, gestion de la pénibilité… ou même gestion de la relation salariés.

 

 

En effet avec l’importance croissante accordée aux relations avec les collaborateurs, les DRH ont tout avantage à s’approprier les outils et stratégies de gestion de la relation client pour une meilleure connaissance de leurs clients internes et une meilleure offre de services RH. L’analyse de la donnée « collaborateur » devient de plus en plus stratégique pour l’entreprise. Comme le souligne Hélène Mouiche, Analyste Senior en charge de l’expertise CHRO de MARKESS,

 

« les DRH prennent réellement conscience de la valeur de leurs données. En dépassant la simple analyse descriptive des données RH et en se tournant vers le prédictif, voire le prescriptif, la fonction RH répondra à la fois à ses propres enjeux et à ceux de l’entreprise. L’analytique constitue une opportunité pour les RH d’asseoir la dimension stratégique tant recherchée ».

 

Pour près de 8 prestataires sur 10 interrogés en parallèle, prendre en considération la valeur des données RH est même le 2nd facteur qui jouera un rôle majeur dans le développement du marché des solutions RH dans les 2 ans à venir. Ainsi, avec un taux de croissance moyen de +14,7% sur la période 2016-2018, le segment de marché dédié aux solutions analytiques RH sera bien l’un des boosters du marché des solutions RH. En 2018, il devrait représenter près de 5% de ce marché.
Cette prise de conscience effectuée, il s’agit maintenant d’aller au-delà : investir dans des solutions autres que les simples outils de reporting – ou même les tableurs qui équipent majoritairement les DRH – mais également se doter d’experts des données, idéalement au sein de la fonction RH elle-même. La pénurie de « data scientists » et autres professionnels de la donnée arrive en tête de facteurs entravant le recours à l’analytique par la fonction RH. Adopter une culture de la donnée nécessite quelques changements plus ou moins complexes à conduire…

 

Pour aller plus loin, le programme CHRO de MARKESS fournit des données détaillées dans un zoom sur l’analytique RH avec une étude dédiée à ce sujet, sur les pratiques des directions RH, leurs besoins en solutions analytiques, et les grandes tendances à deux ans.

 

LE PROGRAMME CHRO DE MARKESS

MARKESS a développé un programme annuel de recherche continue dédié aux stratégies RH avec le digital, à l’appui de ses bases de données internes et renseignées par des entretiens réguliers auprès de décideurs RH, SIRH, de DG et de DSI. Dans le cadre de ce programme, les analystes de MARKESS ont réalisé plus de 500 interviews au cours des 3 dernières années. Les données qui en ont sont issues permettent par ailleurs, avec d’autres sources de données tierces, d’alimenter les modèles prévisionnels de marché élaborés par MARKESS autour de cette thématique.