Les agences d’emploi ont continué en 2014 d’œuvrer pour la sécurisation des parcours professionnels et le développement de l’employabilité des salariés (CDI intérimaire, FSPI[1] entre autres). Et ce, malgré un environnement économique qui n’a été que peu porteur et n’a pas permis à l’intérim de redémarrer (-1,2 %). Avec 3 % de l’emploi salarié, la part de l’intérim reste stable depuis 2010.

Le recrutement est en revanche en forte progression. Avec plus de 50 000 recrutements réalisés cette année (+28 %), les agences d’emploi se positionnent comme le 1er recruteur privé en France. Depuis la loi de cohésion sociale de 2005, elles se sont imposées comme un acteur majeur du marché du travail.

 

L’ACTIVITE DES AGENCES D’EMPLOI EN 2014 || CHIFFRES CLES

à 518 994 intérimaires en équivalent temps plein (-1,2 % vs. 2013)

à 50 500 recrutements effectués (+28 % vs. 2013)

à 270 millions d’euros investis dans la formation professionnelle

à Environ 200 000 intérimaires ont bénéficié d’une action de formation

à 3 % : part de l’intérim dans l’emploi salarié