L’évolution des métiers du Marketing et de la communication numérique est intrinsèquement liée à celle, rapide, de la technologie. Telle est la principale conclusion d’une étude réalisée par Added Value, avec le soutien d’Aquent, Horyzon Media, le Groupe La Poste et Microsoft.

Présenté par L’Interactive Advertising Bureau France (IAB France), ce deuxième baromètre sur les métiers et compétences de la transition digitale dans le secteur du marketing et de la communication a pour ambition de suivre l’évolution des métiers et compétences du marketing de demain.

Elle s’est adressée aux jeunes diplômés, aux cadres en activité, aux RH mais aussi aux managers métiers et aux organismes de formation.

Parmi les réponses concrètes et chiffrées :

  • La dynamique des métiers avec leur évolution en fonction de leur maturité
  • Les nouvelles compétences nécessaires pour intégrer et réussir la digitalisation de l’économie
  • L’état des lieux des formations et des certifications.

« Personne n’est propriétaire de son emploi mais chacun est responsable de sa formation. La transformation digitale impose de travailler autrement. Il faut s’adapter », affirme David Lacombled, Président de l’IAB France.

Ainsi pour rester à la pointe de leur expertise, les marketers et communicants doivent désormais intégrer 3 nouveaux enjeux : La Vision Stratégique, la Collaboration et le Savoir- être digital. La fin du marketing digital a sonné. En effet, son importance décroit dans l’ensemble des secteurs.

Quatre compétences jugées essentielles l’an dernier ne changent pas et se renforcent :

  • La gestion de projet 80 % (versus 73% en 2015)
  • Les leviers de performance 68 % (62%)
  • La maîtrise des outils d’analyse 63% (59%)
  • Le Social Media 61% (54%)

Deux nouvelles compétences à maitriser viennent s’y ajouter :

  • Le marketing automation (36%)
  • La connaissance des méthodes UX (29%).

Pour Sébastien Imbert, Chief Digital Marketing Officer de Microsoft « au-delà des outils et des technologies, la transformation est avant tout une affaire de culture et de compétences ».

Régulièrement citée comme une transformation majeure du travail, l’intrusion dans la sphère personnelle de l’activité professionnelle est aujourd’hui acquise. L’étude pour la première révèle l’importance d’un mouvement inverse. En effet, 43% des professionnels du marketing/communication digital déclarent mener un projet professionnel personnel dissocié de leur activité actuelle.