Paris 03 février 2014, Quelles sont les tendances RH 2014 en France ? Et en Europe ? Le Top Employers Institute a mené l’enquête auprès des 52 entreprises certifiées Top Employers France et  plus de 600 labélisées en Europe du Sud (Espagne, Italie) et en Europe du Nord (Pays-Bas, Allemagne, Autriche). L’audit a porté sur 5 thèmes majeurs : pratiques de rémunérations, – avantages sociaux et conditions de travail – formation et développement professionnel – développement des talents – culture d’entreprise. Résultats ? Tendances de fond ou nouvelles tendances, la France, pays d’égalité souvent pétrie de bonnes intentions reste un pays à part.

Tendance 2014 : La rémunération variable n’est plus l’apanage des cadres et des dirigeants

En 4 ans, les salariés des entreprises Top Employers français sont plus de 85% à percevoir une rémunération variable et à partager les bénéfices de l’entreprise. Soit une augmentation supérieure à 20% sur la période.
VS Europe : Si la part variable est distribuée en pourcentage au même niveau pour l’ensemble des dirigeants et des managers européens, les salariés non-cadres français sont plus récompensés : ils perçoivent entre 10 et 20% de rémunération variable contre 5 à 10% pour les pays du Nord et du Sud.

Tendance 2014 : Des moyens d’expression qui se multiplient pour des salariés toujours plus écoutés
50% des Top Employers français utilisent les médias sociaux et les blogs dans leurs supports de communication. L’enquête révèle également qu’en 4 ans, non seulement plus de 90% réalisent des enquêtes internes mais surtout qu’ils communiquent les résultats et les font suivre de plans d’actions.
Tendance 2014 : La société impose un rôle social à l’entreprise
Avec une augmentation en moyenne de 15% de l’éventail des prestations et du nombre de sociétés qui les proposent, depuis 4 ans « le mieux être en entreprise » s’impose et est une réelle préoccupation des Top Employers France.

Tendance 2014  : Le télétravail est à la peine en France  

Seul 1/3 de Top Employers France l’accorde à leurs salariés.

Vs Europe : Chez les Top Employers du Nord plus de 60% ont formalisé cette possibilité et à tous les niveaux de l’entreprise.

Tendance 2014 : La Formation vers toujours plus d’individualisation

En 4 ans, on constate une augmentation de 10% des programmes spécifiques ou des programmes sélectionnés individuellement. Si les Top Employers français sont généreux dans le panel de formations qu’ils proposent, ils concentrent essentiellement leur effort sur des actions de formations liées au poste.
Tendance 2014 : La transition du Manager au Leader
Depuis 2010 on observe une  progression nette puisque 80% des Top Employers français disposent de programme de leadership, à noter l’augmentation des programmes de leadership au féminin.
VS Europe: En revanche seulement 38% des Top Employers français évaluent leurs managers sur leur capacité à développer les collaborateurs contre 67% dans les pays du Sud et 77% dans ceux du Nord.

Tendance 2014 : Parcours de carrière, le retour au réalisme, la fin des grandes théories

Les Top Employers français ont fortement investi cette année dans la définition des parcours de carrière. La vision de l’avenir est une préoccupation forte des salariés et les DRH tentent d’y répondre en donnant de la visibilité aux passerelles possibles dans leurs organisations. Traditionnellement réservée au middle management, la tendance est aujourd’hui à la hausse pour les dirigeants et pour les fonctions support.
Vs Europe : si 90% des Top Employers européens offrent des parcours de carrières aux top et middle-management en revanche ils ne sont plus que 60% pour les non cadres soit un retrait de 10 points par rapport à la France.
Tendance 2014 : Suivi des performances, la reconnaissance à 360°
On part de loin même si les collaborateurs sont de plus en plus sollicités pour donner leur avis sur leur chef (de 7 à 12%). Normal : le management est un des grands motifs de départ de l’entreprise chez les jeunes.
Tendance 2014 : Recrutement un marché qui se tend à nouveau
Si 50% des Top Employers français déclaraient ne pas avoir  pas de problème de recrutement lors de l’enquête précédente, ils ne sont plus que 27% en 2013. Est-ce une amorce de reprise, une anticipation ?

Vs Europe : Les Top Employers d’Europe du Sud sont encore 70% à ne pas sentir de pénurie de ressource.

Tendance 2014 : Responsabilité Sociale de l’entreprise,  du grand élan défensif au soutien de l’action locale individuelle.

Les pratiques de RSE sont en vogue avec une croissance de plus de 10 points pour les initiatives développées par l’entreprise. Point fort en France, les critères de RSE sont pris en compte chez près de 85% des Top Employers dans leur politique d’achat. L’autre point fort des Français, l’implication (plus 10 points) de tous les salariés dans les actions (formation, bénévolat, actions spécifiques, sponsoring, fondations…).
Tendance 2014 : La France pays des droits de l’homme… des bonnes intentions à la réalité !
Concernant la diversité, les Top Employers France ne sont pas guidés seulement par les lois, ils sont généreux et quasiment exhaustifs : Age, handicaps, sexe, niveau d’éducation, origine sociale….

Vs Europe : Si les Top Employers du Nord de l’Europe font juste un peu mieux, ceux du Sud se concentrent sur les générations et le handicap. A noter que malgré les bonnes intentions des Top Employers France quand on regarde les chiffres; les résultats ne sont pas meilleurs, loin s’en faut.
Même chose sur la féminisation des entreprises. Si les chiffres sont les même pour toute l’Europe, à la question ‘’ quel est votre cible à 5 ans ? ’’ les Top Employers France sont plus optimistes (40% en moyenne au niveau de l’entreprise et 26% au niveau du CODIR. Manque de réalisme ou bonnes intentions ?

Tendance 2014 : Le tutorat, une pratique d’intégration courante partout en Europe … sauf en France.

Sur les procédures et outils d’intégration des nouveaux collaborateurs, les Top Employers français n’accordent un mentor ou un tuteur que dans moins d’un cas sur 2 (45%). Pour eux les populations de « jeunes » sont une « population de masse » quand justement ces derniers attendent de l’entreprise une considération individuelle et personnalisée.

VS Europe : Le tutorat chez nos voisins est en revanche bien établi. Historiquement fort dans les pays du Nord où il atteint 80%,  il est pour des raisons budgétaires, de 70% pour ceux du Sud.

Cette enquête indique que la France a une position bien à elle sur l’échiquier européen. A la fois pays du Nord, et pays du Sud. Les Top Employers France font des contraintes législatives une force et vont généralement plus loin que ce que la loi leur demande. A l’instar de la RSE où ce ne sont plus uniquement des actions de communication qui sont pilotées par la Com ou la DG, mais des actions pour lesquels les salariés sont participants voire même moteurs et initiateurs. Ils ont bien compris qu’aujourd’hui collaborateurs et grand public recherchent un supplément d’âme dans l’entreprise.  Avec cette enquête, on s’aperçoit aussi que par son passé révolutionnaire, les Top Employers France sont souvent plus égalitaires en interne que leurs voisins européens. Globalement, sur bien des sujets, même si des différences subsistent, ils accordent des avantages de façon plus répartie aux cadres comme aux non cadres.

A propos de Top Employers Institute

Fondé à Amsterdam en 1991, le Top Employers Institute certifie dans plus de 70 pays dans le monde, les entreprises qui proposent à leurs collaborateurs, les meilleures Offres de Valeur Employeur. Son référentiel mondial ; HR Best Practice Survey, recense plus de 450 pratiques RH et de management.  Ce modèle est le fruit de plus de 20 ans de collecte et d’analyse de milliers de bonnes pratiques RH dans les entreprises du monde entier et de leurs évolutions. Plus de 850 entreprises à travers le monde sont certifiées tous les ans.  Il donne au Top Employers Institute une place unique d’observateurs des tendances et des évolutions chez les meilleurs employeurs du monde entier.