Assystel dédramatise la téléassistance

Chaque année, près d’une personne sur trois, de plus de 65 ans, est victime d’une chute à domicile, et au fur et à mesure des années, la transformation du corps augmente le risque de tomber. Par ailleurs, de nombreuses études prouvent que plus le temps passé au sol est long, plus les conséquences physiques et psychologiques sont lourdes.

Depuis plusieurs années, Assystel, acteur innovant du marché de la téléassistance, sensibilise le grand public et les professionnels quant à l’importance de s’équiper d’une téléassistance en tant que senior actif ou d’équiper un proche dépendant.

Une vraie problématique de vie quotidienne, qui touche toutes les familles françaises un jour ou l’autre, et dont on parle trop peu !

Moins de 3 500 morts sur les routes …  mais encore plus de 5 000 décès suite à une chute !

Les derniers chiffres sont tombés récemment, et on peut s’en réjouir : le nombre de morts sur les routes diminue. Des résultats encourageants dus notamment à une prévention efficace. Face à cela, il existe une vraie problématique sociétale liée au vieillissement de la population dont on parle beaucoup moins : les chutes à domicile !

Les personnes âgées sont de plus en plus nombreuses. Dans 20 ans, un habitant sur trois aura plus de 60 ans et si rien n’est fait, il y aura de plus en plus de décès suite à ces accidents du quotidien. Que cette génération de « papy-boomers » soit active, fragilisée ou dépendante, inéluctablement, elle porte les stigmates d’une vie passée à travailler, à élever ses enfants, …  Qu’il s’agisse de la fragilisation des os, de la diminution de la vue, de maladies chroniques ou encore de l’isolement, cette dégénérescence inéluctable affaiblit le corps et favorise les chutes et les accidents domestiques.

Nous apprenons à marcher en tombant et nous finirons tous par chuter un jour suite à une activité intense, un moment d’inattention ou tout simplement à cause du vieillissement de notre corps. Et plus on est âgé, plus il est difficile de se relever ! Des solutions existent mais elles sont aujourd’hui trop souvent stigmatisantes et liées à la fin de vie.

La façon la plus simple d’appeler à l’aide

Les « papy-boomers », cette génération née dans les années d’après guerre, arrivent aujourd’hui à l’âge de la retraite avec de nouvelles attentes quant à leur confort de vie.

Pour leur habitation, leur automobile, ils sont bien assurés. Mais pour eux ? A leur domicile, qu’ont-ils prévu pour les aléas du quotidien et notamment en cas d’accidents domestiques ?

La téléassistance d’Assystel est une box téléphonique qui s’accompagne d’un bouton d’assistance, « Framboise ». En cas de besoin, une simple pression sur celui-ci suffit pour être mis en relation 24/24h et 7j/7 avec un centre d’assistance. Le produit, par son design et ses couleurs, est loin de l’image vieillissante que l’on peut avoir du fameux médaillon de téléassistance.

Informer sur ce type de solutions est indispensable pour pallier à la prise en charge de certains accidents la vie qui peuvent entrainer des dépendances, voir des décès qui pourraient, dans la majorité des cas, être évitées.

A propos d’Assystel

Créée en 1977 et présidée par Jean-Paul Petit, Assystel est une entreprise française pionnière sur le marché français de la téléassistance. Implantée dans les Ardennes et en Essonne, c’est une des rares entreprises à maitriser toutes les étapes de son métier : conception, fabrication, commercialisation, mise en service du matériel et réception des appels.

A tout juste 30 ans, Alexis ROCHE, diplômé de l’ISTEC, école de commerce et marketing, œuvre depuis 2005 au développement d’Assystel qu’il dirige depuis 3 ans. Alexis ROCHE est également Vice-Président de la Silver Valley, le pôle industriel et scientifique qui rassemble l’ensemble des acteurs de la chaine de valeur de l’autonomie dans le Sud-Est parisien et trésorier du Syndicat ASIPAG qui fédère et représente les entreprises de la Silver Economie.

En 2014, Assystel devient partenaire exclusif du Club Avantages GMF.

Assystel en chiffres :

Une centaine de collaborateurs en France métropolitaine et en Guadeloupe, Guyane et Martinique.

20 000 abonnés en France Métropolitaine

3000 installations par an

5000 chutes traitées par an

3,5 millions d’euros de CA en 2013

Site internet : www.assystel.fr