MICHAEL PAGE LANCE LA 6ème EDITION DU TROPHEE DU CAPITAL HUMAIN, PRESIDEE PAR PERNOD RICARD, LAUREAT 2013

Michael Page, co-fondateur du Trophée, présente les thématiques 2014

Neuilly-sur-Seine, le 20 janvier 2014 – Michael Page a annoncé, lors d’une conférence d’ouverture début décembre, les cinq thématiques qui ont été retenues pour la 6ème édition du Trophée du Capital Humain, dont le jury sera présidé par Pernod Ricard, lauréat de l’édition 2013. Créé en 2009, le Trophée du Capital Humain récompense les meilleures initiatives des entreprises de plus de 15 000 salariés appartenant au SBF 120 en matière de valorisation de leur capital humain.

Le Trophée du Capital Humain a été créé pour répondre à plusieurs enjeux :

– Sensibiliser les acteurs économiques à l’effet de levier de la fonction RH ;

– Positionner la fonction RH dans sa dimension stratégique ;

– Valoriser le travail des équipes RH et des entreprises ;

– Affirmer que l’investissement dans le capital humain est un des plus sûrs moyens de développer la valeur de l’entreprise.

« Les cinq précédentes éditions du Trophée du Capital Humain ont connu un vif succès tant auprès des entreprises participantes que des professionnels des ressources humaines. Au-delà de la fonction RH, ce rendez-vous intéresse tous ceux qui se préoccupent du management des entreprises et de leur performance à long terme. En effet pour les entreprises, la valorisation du capital humain est devenue une question cruciale ainsi qu’un avantage concurrentiel durable dans un environnement économique complexe » commente Pierre-Emmanuel DUPIL, Directeur Général de Michael Page France.

LES THEMATIQUES 2014

Pour cette 6ème édition du Trophée du Capital Humain, les cinq thématiques sur lesquelles les entreprises participantes seront jugées et départagées seront les suivantes :

– La place des femmes dans l’entreprise : quelle est aujourd’hui la place des femmes dans l’entreprise ? Quels objectifs pour demain? Quelles initiatives locales ou globales ont été déployées, au service de ces objectifs, en matière de recrutement, de rémunération, d’identification des talents, de gestion de carrière, d’évolution des a priori ? Comment le management est-il impliqué ? Comment les résultats obtenus sont-ils mesurés ?

L’entreprise apprenante : quelles initiatives concrètes ont été mises en place pour faciliter l’accès au savoir des salariés et partenaires ? Ces initiatives peuvent s’appuyer, au choix, sur des dispositifs managériaux (tutorat, formation de formateurs,…), des technologies innovantes (e-learning, serious games,…) ou des modalités originales de diffusion.

La culture : la culture peut être est un frein ou un levier de performance selon qu’elle est ou non, adaptée aux enjeux de l’entreprise. Comment faire vivre la culture d’entreprise, quelles initiatives ont été instaurées pour l’entretenir ? S’il y a eu une évolution de cette culture d’entreprise, quelles initiatives ont été prises au service de cette transformation culturelle et avec quels résultats ?

La performance sociale : la performance sociale, que ce soit le climat social, le présentéisme, le dialogue social, l’engagement du personnel, la qualité de vie au travail, ou la réputation, est un élément déterminant de la performance économique. Comment est-elle mesurée ? Quelles initiatives ont été prises pour la renforcer et l’inscrire dans un cadre vertueux ?

La flexibilité : la flexibilité revêt des aspects multiples. Elle peut se traduire par une ouverture aux nouveaux usages (Bring Your Own Device, mobilité durable, réseaux sociaux, …), par un aménagement des horaires de travail, mais aussi par un changement de l’organisation du travail (polyvalence, organisation du travail et des équipes, flexibilité des structures et des processus) et du management. Quelles initiatives en matière de développement de la flexibilité au travail ont été mises en place ?

Début avril, le jury retiendra cinq entreprises pour la qualité de leurs actions sur chacun de ces thèmes. C’est parmi ces cinq « nominés » que le lauréat du Trophée du Capital Humain 2014 sera désigné pour la globalité de sa politique RH.

La cérémonie de présentation des initiatives et de remise des prix se déroulera le mardi 26 juin 2014.

Le Jury sera présidé par Pierre Pringuet, Vice-Président du Conseil d’Administration et Directeur Général de Pernod Ricard, société lauréate du Trophée du Capital Humain 2013.

Lors de l’édition 2013, le jury a récompensé Pernod Ricard pour son initiative « De l’affichage des valeurs au modèle de management », mais également pour la globalité de sa politique de Ressources Humaines.

En effet en septembre 2009, Pernod Ricard a initié le projet « Agility » dans le but de devenir le leader mondial des vins & spiritueux en renforçant la culture du leadership au sein du Groupe et en rendant transparente et motivante la gestion des talents. C’est dans le cadre de ces travaux qu’est né le modèle de leadership de Pernod Ricard : il s’agit d’un langage commun visant à s’assurer que les talents d’aujourd’hui deviennent les leaders de demain. Le modèle décrit les compétences, attitudes et comportements qui sont attendus des managers du Groupe : ceux-ci doivent gérer, développer et inspirer leurs équipes au quotidien pour renforcer leur créativité, et ainsi créer un terreau favorable à l’innovation.

En plus de cette initiative, Pernod Ricard a aussi réalisé, en moins de trois ans, de nombreux chantiers RH regroupés sous le sigle D.A.R.E (Develop Assess Recognize Engage) :

Diffusion d’une culture du leadership avec I-Lead, un nouveau système permettant à la fois de gérer le plan de développement des collaborateurs du Groupe et d’évaluer leur performance ;

  Meilleure connaissance de l’opinion des collaborateurs avec I-Say, un baromètre réalisé avec un cabinet de conseil indépendant, Towers Watson, mesurant sur une centaine de questions les attentes des 18 800 collaborateurs de Pernod Ricard ;

  Encouragement à la mobilité avec I-Move, un site regroupant l’ensemble des offres d’emplois toutes filiales, et toutes fonctions confondues, ouvert sur l’extérieur ;

  Redéfinition des fiches métiers de toutes les fonctions clés managériales avec le Functional Skillset ;

  Création de Pernod Ricard University afin de mieux former les talents.

« Après une analyse poussée des différents prix RH existants sur le marché, c’est le Trophée du Capital Humain qui s’est révélé être le meilleur et qui a retenu toute notre attention. Participer à ce prix et le remporter a été  bénéfique à Pernod Ricard, car il nous a apporté une grande visibilité et nous a permis de mettre en avant notre marque employeur. Grâce à notre politique RH instaurée pour fédérer nos 18 800 collaborateurs, ce sont 95% d’entre eux qui se disent «fiers» de travailler pour Pernod Ricard et près de 80% qui se déclarent « engagés ou très engagés ». Ces scores, bien au-dessus des benchmarks du secteur, sont l’écho d’un modèle de management fondé sur une culture d’entreprise vécue comme un véritable avantage compétitif et mise au service d’une ambition : devenir le numéro 1 du secteur » explique Bruno Rain, Directeur Général Adjoint en charge des Ressources Humaines et de la Responsabilité Sociétale de L’Entreprise chez Pernod Ricard.

Les fondateurs du Trophée du Capital Humain :

Michael Page et Le Monde

Les partenaires du Trophée du Capital Humain :

ANDRH, HEC, Le Point, Misceo, Monster, CAA, Fromont Briens, et Groupe Obea

Pour en savoir plus sur le Trophée du Capital Humain :

www.tropheeducapitalhumain.com