Paris, le 14 janvier 2014 – Google Enterprise lance une nouvelle étude sur les informations que les collaborateurs sont prêt à partager (ou pas) au sein d’une entreprise :

 

• Un tiers (33%) des employés pensent que leurs collègues de bureau partagent ou ont déjà partagé des renseignements trop personnels avec eux.
• Ils ont, à priori, entendu plus d’histoires familiales barbantes de leurs collègues ou des blagues déplacées que de conseils pour rendre l’entreprise plus performante.
• Plus d’un tiers (36%) des employés qui n’osent pas partager leurs idées pour améliorer la productivité de l’entreprise pensent que, s’ils le faisaient, leurs managers n’y prêteraient pas attention et que cela ne changerait rien.

Au bureau, les échanges formels laissent place aux histoires barbantes ?
Le sondage qui a été mené auprès de 1,011 employés d’entreprises françaises a permis de constater que qu’un tiers de leurs collègues ont déjà partagé trop d’informations personnelles à leur sujet.
62% estiment avoir déjà entendu un collègue parler d’une histoire familiale inintéressante, comme par exemple l’achat d’une nouvelle voiture, des détails futiles sur leurs enfants voire même des blagues grossières.

 

Les employés réticents à partager des initiatives en faveur de leur entreprise ?
Alors qu’ils aiment partager des histoires personnelles, un certain nombre de collaborateurs sont beaucoup moins à l’aise à l’idée de formuler des recommandations en faveur de leur entreprise. Seulement 24% des employés rapportent qu’un collègue a déjà partagé une idée sur la façon de rendre leur société plus rentable, et seulement 27% une idée pour développer un nouveau produit ou service.

36% des personnes qui disent ne pas partager leurs idées au travail, considèrent que cela ne changerait rien si elles le faisaient. Environ un cinquième des employés (20%) estiment que leurs idées ont souvent tendance à être ignorées et 19% pensent que la culture de leur entreprise ne les encourage pas à partager ces idées.

 

« Le partage d’informations au travail peut-être une force – dans la mesure où les collaborateurs arrivent à trouver un bon équilibre entre le cadre personnel et professionnel. Grâce aux outils de collaboration en ligne, il est désormais plus facile pour les employés de travailler ensemble et de partager des idées pour améliorer leur productivité au sein de l’entreprise et la culture d’entreprise. En 2014, les entreprises devraient, par le biais de la technologie collaborative en ligne, veiller à encourager les échanges d’idées, d’expertises et d’informations à tous les niveaux de la hiérarchie », commente Renaud Perrier, Google Enterprise, France

 

Les conseils de Google Enterprise pour encourager à la collaboration en entreprise en 2014

1. Encourager le BYOD (Bring Your Own Device) : permettre aux employés d’utiliser leurs propres appareils électroniques, avec des contrôles de sécurité adaptés à l’entreprise. L’étude révèle aussi que les gens préfèrent utiliser leurs propres appareils électroniques et se sentent plus productifs lorsqu’on leur laisse le choix.

2. Permettre aux employés de travailler comme ils le souhaitent : Utiliser des outils de collaboration en ligne pour permettre aux employés de travailler ensemble en temps réel, où qu’ils se trouvent, facilite le partage d’idées en simultanée dans un seul et même document. Les employés peuvent désormais travailler efficacement avec des outils de collaboration en ligne, depuis la maison, et créer, partager et stocker des fichiers, pour de meilleures interactions et pratiques de travail entre collaborateurs.

3. Ne laissez pas la distance transformer les méthodes de travail/interactions avec vos collègues : Encourager les employés à utiliser la visioconférence – pour leur permettre de travailler où qu’ils soient et qu’ils puissent se rencontrer sans avoir à se déplacer physiquement (gain de temps et d’argent). Empêcher les employés d’utiliser ces outils de collaboration reviendrait à leur demander de correspondre par courrier postal.

4. Instaurer des concours : Mettre en place une compétition entre les employés pour les encourager à proposer de nouvelles initiatives en vue d’améliorer le chiffre d’affaire de la société, d’augmenter les ventes ou d’améliorer la culture d’entreprise. Les collaborateurs devraient avoir la possibilité de soumettre des idées de manière anonyme et qui seraient par la suite soumises aux votes des employés pour leur projet préféré.

5. Être démocratique : Exécutez des réunions trimestrielles pendant lesquelles la direction partagerait la stratégie globale avec ses employés pour les encourager à poser des questions et donner leurs points de vue. Vous serez surpris de remarquer que bien souvent les employés les plus juniors donnent des recommandations plus pertinentes sur les meilleurs pratiques pour améliorer la relation client puisqu’ils entretiennent des contacts réguliers et quotidiens avec ces derniers.

 

Notes aux rédacteurs
L’étude a été commandée par Google et menée par Opinium du 28 novembre au 2 décembre 2013. 1,011 employés d’entreprises françaises ont été interrogés sur tous les niveaux de seniorité.

À propos de Google Enterprise
Google Enterprise propose des solutions professionnelles combinant la technologie innovante et la facilité d’utilisation des produits grand public de Google avec les fonctionnalités, la sécurité et le support requis par les entreprises de toutes tailles. Ses principaux produits sont les suivants : Google Apps for Business, Google Search Appliance, Google Earth et Google Maps, ainsi que des produits de sécurité et de mise en conformité reposant sur la technologie de Postini. Plus de 5 millions d’entreprises utilisent Google Apps, 5 000 nouvelles organisations l’adoptent chaque jour.
Pour plus d’information, suivez le Blog de Google Enterprise France