Dans un contexte complexe et difficile, où le bien-être des salariés est au cœur de tous les débats, Securex, spécialiste de la gestion du capital humain, publie un nouveau Livre Blanc et aborde la motivation et la vitalité des salariés français. Source de performance, le capital humain est le poumon de l’entreprise. Securex décrypte dans ce document les leviers permettant de préserver le capital humain, les facteurs de risques, mais également pourquoi et comment les entreprises peuvent intervenir.

La santé et le bien-être font partie des préoccupations majeures de ce 21ème siècle. Les chiffres présentés dans cette étude confirment que lorsque l’on est vigilant et bienveillant à la santé des salariés, il en ressort une nette amélioration en termes de vitalité et d’efficacité, ainsi qu’une baisse de l’absentéisme. D’où l’importance de mettre en place une politique de prévention visant à aider, voire influencer, le bien-être des salariés.

Les salariés français se sentent-ils bien ?

Securex a analysé la performance, la motivation et la vitalité des salariés français autour de 4 items : capacité de travail, style de vie, niveau d’énergie et stress. Premier constat par rapport à 2011, les Français se sentent mieux (la note moyenne est de 6,67 sur 10, alors qu’elle était de 6,42 en 2011).

 

  • Concernant la capacité de travail, les notes sont quasi-similaires à celles de 2011 (7,02 sur 10 vs 7,1 en 2011). Sur cet item, 88% des salariés s’estiment en bonne santé, bien que42% d’entre eux affirment qu’ils seraient en meilleure santé s’ils avaient un autre emploi !

  • A propos du style de vie, les salariés français ont progressé par rapport à 2011 (passant de 6,88 à 7,1 sur 10). 81% d’entre eux font au moins 30mn d’exercicesphysiques par jour et 63% déclarent consommer au moins deux fruits par jour.

  • Au sujet du niveau d’énergie, le score est aussi meilleur qu’il y a 2 ans (passant de 5,9 à 6,91) : 80% des salariés se sentent en forme et actifs.

  • Sans surprise, c’est le stress qui obtient le plus mauvais score puisqu’ils sont 57% à déclarer être stressés au travail, contre 55% en 2011.

Il est à noter que certains profils de salariés sont plus touchés que d’autres sur certains items. Les femmes sont notamment plus stressées que les hommes, professionnellement et en général (57% contre 51% pour les hommes). Côté style de vie, ce sont les hommes qui sont les moins bons élèves : 47% indiquent fumer au moins 2 cigarettes par jour contre 34% pour les femmes. Ils s’attribuent également une moins bonne note en termes de capacité de travail (6,95 contre 7,09 pour les femmes). Si l’on évoque les catégories socioprofessionnelles, les ouvriers se sentent les moins énergiques et indiquent souffrir de troubles de l’appareil locomoteur (44%, contre 31% chez les autres salariés).

Sexe, catégorie socio-professionnelle, âge, ancienneté, fonction,… l’étude de Securex permet de faire ressortir différents profils auxquels sont associés des points de vigilances particuliers.

Une fois ces profils identifiés, l’entreprise peut mettre en place différentes actions de prévention, au profit du bien-être de ses collaborateurs, et ainsi gagner en performance.

Les leviers d’actions de prévention

Si la vitalité des salariés influence la performance des entreprises, celles-ci peuvent contribuer au bien-être de leurs salariés et accroitre leur niveau de satisfaction. L’expérience de Securex permet de faire ressortir les points sur lesquels l’entreprise peut agir. Ainsi, la mise en place d’une politique de gestion des risques psycho-sociaux, permettant de préserver le capital humain de l’entreprise, mais aussi la collaboration avec des experts comme des ergonomes, psychologues ou encore coachs de développement personnel… sont autant d’éléments qui peuvent influencer de manière positive la vitalité des collaborateurs.

Agir sur la charge et l’intensité du travail permet également d’augmenter la vitalité et la productivité des salariés. Parmi les cadres supérieurs et chefs d’entreprises salariés,78% déclarent avoir un travail « émotionnellement pesant ». Quant aux salariés ouvriers, ils sont de loin ceux qui éprouvent la plus grande charge de travail physique.

Côté intensité du travail, 55% des salariés estiment avoir trop de travail et 40% déclarent faire plus d’heures supplémentaires qu’ils ne le souhaitent. On note d’ailleurs que les salariés occupant un poste à responsabilité ressentent une plus grande intensité de travail (71% d’entre eux estiment avoir trop de travail).

L’empowerment est aussi l’une des notions qui influent sur la vitalité des salariés : créer un climat de travail ou chacun peut exercer sa fonction dans les meilleures conditions possibles est sans surprise un item important pour la vitalité des collaborateurs. Le profil de salariés ayant moins d’un an d’ancienneté est particulièrement sensible puisqu’ils sont seulement 46% à estimer exercer une influence au sein de leur équipe, alors qu’ils sont 62% chez les plus anciens.

Enfin, Le contenu de la fonction et la cohésion interne permettent de donner du sens à la vie professionnelle des collaborateurs d’une entreprise. Il est impératif de communiquer une vision globale pour que chacun, en tant qu’individu, puisse prendre conscience de son rôle dans l’entreprise et de l’importance de sa fonction.

Le livre Blanc Securex révèle également que les jeunes salariés de moins de 25 ans sont les plus tolérants en ce qui concerne le travail et l’esprit d’équipe. Ils sont en effet 84% à penser que chacun apporte sa pierre à l’édifice, alors que ce chiffre est de 77% chez les 25-50 ans.

La prévention des risques au cœur des préoccupations ?

Pour 77% des salariés, la prévention des risques est une valeur prioritaire dans l’entreprise. L’étude révèle donc bien l’intérêt des salariés et leur envie de s’impliquer au quotidien et cela démontre, si besoin est, l’importance de la mise en place d’une politique de prévention, associée à une communication efficace auprès des collaborateurs. L’homme doit être placé au cœur de cette démarche pour en apprécier pleinement tous les bénéfices, d’où l’importance qui doit être accordée au management et à l’information.

L’étude de Securex montre que seulement 58% des salariés estiment que les managers de leur entreprise sont exemplaires en matière de prévention des risques… et lorsqu’on connait l’importance de l’exemplarité et de la cohérence vis à vis des salariés, ce chiffre permet aujourd’hui de mesurer le chemin qu’il reste à parcourir.

Le livre blanc complet est consultable et téléchargeable sur le site de Securex : www.securex.fr

Securex en quelques mots

Securex, spécialiste dans la gestion du capital humain, propose sur le marché des Ressources Humaines une approche et une expertise unique, ainsi que des conseils et des solutions innovantes.

Ses experts en Bien-être & Prévention développent une offre de gestion globale de l’absentéisme et garantissent une réponse appropriée à vos besoins. L’analyse et l’évaluation des données chiffrées, la mise en place d’une politique de contre-visite médicale adaptée, la formation aux entretiens de ré-accueil, la prévention des risques professionnels, ainsi que les expertises médicales concernant les accidents du travail ou les maladies professionnelles sont autant de solutions dédiées depuis plus de 40 ans à la maîtrise, la santé et le bien-être de votre capital humain.

 

Les valeurs du Groupe

Securex a positionné sa marque par un logo et une devise qui traduisent ses valeurs : « l’humain est capital », ainsi que par 4 centres de compétences : Bien-être & Prévention, Services RH, Conseil RH et Études RH. Ces centres spécialisés offrent un large éventail de solutions et de services : la gestion de l’absentéisme, la prévention des risques professionnels, la contre-visite médicale, l’administration des salaires, la gestion des talents et des études du personnel.

 

Quelques informations supplémentaires

Les services de Securex répondent aux attentes, des petites entreprises aux grands groupes, mais aussi à celles des établissements du secteur public. En France, l’entreprise a déjà développé ses partenariats auprès de quelques 26 000 entreprises et collectivités.

Le groupe international Securex a atteint un chiffre d’affaires de 246 millions d’euros en 2012. Il compte 1 600 salariés dans 28 bureaux répartis en France, en Belgique et au Luxembourg.