S’ils devaient élire leur patron,  4 français SUR 5 voudraient changer de MANAGER

Un nouveau sondage Monster montre que les français interrogés ont plus envie d’un changement de management que dans les autres pays

Levallois-Perret, le 24 juin 2013 – Selon les résultats d’un sondage1 réalisé par Monster, leader mondial de la mise en relation entre les personnes et les opportunités de carrière, s’ils devaient élire leur patron, seuls 16% des répondants français soutiendraient leur chef actuel contre 25% dans les autres pays.

 

84% des Français sondés préfèreraient avoir un autre patron

Si la majorité des répondants français affirme préférer un autre patron (84%), l’arrivée d’un manager extérieur ne ferait pas pour autant l’unanimité (18,5%). La promotion interne serait donc la meilleure des alternatives pour 65,5% des répondants. S’ils pensent en priorité à eux-mêmes pour occuper de plus grandes responsabilités (45%), un salarié interrogé sur cinq perçoit des qualités managériales dans leurs collègues (20,5%).

 

Exception française : 45% des répondants français s’autoproclameraient patron

Autre particularité mise en valeur par ce sondage : près d’un Français interrogé sur deux prendrait la place de son patron s’il le pouvait (45%). Avec ce chiffre, la France se démarque des autres pays sondés dont la moyenne globale est de 29%. Malgré la crise, beaucoup de Français ne manquent pas d’envie d’évoluer dans leurs carrières et dans leurs hiérarchies !

 

Entretenir la motivation des salariés

« Avec le contexte économique actuel, les salariés ont tendance à rester dans leur poste, même si leur management ne leur convient pas. Cela a cependant un lourd impact sur leur motivation, qui est pourtant un élément clé dans le succès des entreprises, explique Marc Suchet, Directeur marketing France, Espagne et Belux. Les salariés français qui ont répondu à notre étude ne semblent pas satisfaits par leur management et souhaitent plus que la moyenne internationale obtenir des responsabilités et s’engager dans leurs entreprises. Il est donc important pour les managers de motiver leurs équipes et de gérer la frustration que peuvent ressentir ceux qui n’évoluent pas.

1 Les résultats présentés ci-dessus proviennent du sondage en ligne administré par Monster du 6 au 20 Août 2012. Au total, 2211 votes en provenance des pays suivants : Canada, Mexique, Autriche, Danemark, Finlande, Allemagne, Pays-Bas*, Norvège, Pologne, Suède*, Royaume-Uni* et des Etats-Unis. Les résultats français sont issus des 200 votes enregistrés sur le site de Monster France, sachant qu’un internaute ne peut voter qu’une seule fois.