Le Medef se réjouit de l’accord national interprofessionnel sur la réforme de la formation professionnelle ouvert à la signature, élaboré par l’ensemble des partenaires sociaux. Cet accord permettra aux chômeurs et aux salariés d’améliorer leurs compétences et aux entreprises de faire de la formation professionnelle un investissement d’avenir.

 

Pour Florence Poivey, négociatrice du Medef, « les partenaires sociaux démontrent leur esprit de responsabilité. C’est une réforme majeure de notre système de formation qui va bénéficier à tous, entreprises, salariés et demandeurs d’emplois. Cet accord prouve qu’une réforme exigeante et de grande ampleur menée dans le dialogue est possible dans notre pays. Nous pouvons en être fiers. »

 

L’accord ouvert à la signature répond aux objectifs suivants :

–      Redonner aux salariés la maîtrise de leur formation grâce au compte personnel formation qui suivra tous les salariés, même en cas de changement de situation (changement d’entreprise, chômage notamment).

–     Responsabiliser les entreprises en passant d’un système de cotisation obligatoire à une approche d’investissement volontaire souple et adaptée à la situation de l’entreprise, mais aussi en instituant un entretien professionnel annuel.

–    Orienter les formations disponibles vers les besoins des entreprises dans les différents secteurs et dans les différents territoires afin de favoriser le retour à l’emploi.

–     Simplifier le dispositif pour faire en sorte de maximiser l’investissement que font les entreprises dans la formation des salariés.

 

Selon Pierre Gattaz, président du Medef, « la réforme engagée est capitale. Si elle est menée à bien, c’est l’ensemble de notre société qui sera demain capable de regagner la croissance qui nous fait tellement défaut. Elle vise à améliorer l’employabilité des salariés. C’est ainsi que l’on pourra lutter efficacement contre le chômage et répondre aux impératifs de compétitivité de notre économie. »