Par Anna Gibert, Chef de projet, Menway Talents

 

Avec cinquante huit collaborateurs en France, Menway Talents est l’un des tous premiers opérateurs français dans le domaine de l’accompagnement des collaborateurs en entreprise et de l’ingénierie du recrutement (RPO).

Menway Talents intervient principalement pour des entreprises du CAC 40, qui sont généralement confrontées à une problématique de gestion de carrières longues.

Dans ce contexte, il est capital de minimiser les risques d’erreur de recrutement et de garantir tant l’adéquation du profil du candidat au contexte de l’entreprise que son potentiel d’évolution. Ainsi, la détection de potentiels est également au cœur de nos préoccupations.

 

Détecter et mesurer un potentiel est une affaire de savoir-faire, d’expérience, et une mission souvent stratégique pour l’entreprise. Ce travail consiste à identifier les compétences et aptitudes, exploitées ou encore non exprimées, d’un candidat ou d’un salarié, en vue d’établir un pronostic de réussite dans une nouvelle fonction, à court ou moyen terme. Cela permet également de diagnostiquer les écarts avec le référentiel de compétences du poste cible et de proposer les dispositifs d’accompagnement les plus adaptés pour combler ces écarts.

 

Pour chaque intervention, une méthodologie éprouvée

Chef de projet au sein de Menway Talents, je travaille pour le compte d’un grand groupe du secteur énergétique, avec une équipe de quatre consultants. Je mène un entretien d’évaluation destiné à évaluer les traits de personnalité et les aptitudes du candidat en fonction de la grille de critères fournie par le client. Sont donc analysées les motivations et l’adéquation entre le profil, le poste et les critères de recrutement du groupe ainsi que la mobilité géographique et fonctionnelle.

L’inventaire SOSIE, édité aux ECPA, est systématiquement administré au candidat. Dans le cadre de ma pratique de l’évaluation, SOSIE s’inscrit comme un outil qui permet d’identifier l’adéquation ou bien les écarts entre les caractéristiques du poste proposé et les motivations et comportements professionnels de la personne. Lors d’une évaluation pour un poste d’un ingénieur R&D, à qui l’on demande, par exemple, un fort sens de l’innovation ou un esprit créatif, SOSIE permet de repérer dans quelle mesure le candidat accorde de la valeur ou un intérêt à ces dimensions.

 

Grâce à l’interprétation des dimensions, j’émets des conjectures qui amènent à de nouvelles questions ou à établir des croisements avec le déclaratif du candidat. Les résultats sont à chaque fois restitués sous forme d’hypothèses que le candidat valide, infirme, nuance en s’appuyant sur des exemples concrets issus de son expérience. Mais au delà des résultats, je l’utilise avant tout comme un outil d’échange, un point de départ pour aborder des thèmes ou des angles moins évoqués lors d’un entretien classique. Ainsi les informations obtenues par l’inventaire et l’entretien sont complémentaires et permettent d’affiner l’adéquation du profil, au regard du poste à pourvoir. SOSIE est donc un outil indispensable et s’en passer ne permettrait pas d’approfondir avec richesse la personnalité et les motivations du candidat, facteurs très importants pour une bonne intégration dans un poste.

 

Alors que d’autres tests apparaissent pour les candidats comme des juges catégoriques d’une adéquation supposée avec un poste, avec une sanction en toile de fond, et suscitent ainsi la méfiance du candidat, j’ai remarqué que SOSIE est bien accueilli par les candidats. Notre méthodologie participe non seulement à la diffusion de l’image de marque employeur de notre client mais permet au candidat, grâce à la richesse des échanges, de mûrir son projet professionnel.