Recrutement dans les métiers de la Supply Chain : quel a été le comportement des entreprises en 2014 ?

 

Paris, le 27 janvier 2015 —  Fed Supply, le cabinet de recrutement dédié aux métiers de la Logistique, des Achats et de l’Administration des ventes (ADV), publie son baromètre annuel des motifs d’embauche. En répertoriant les missions confiées aux six bureaux Fed Supply situés à Paris, Lille, Nantes, Rennes, Lyon et Aix-en-Provence sur l’année 2014, le baromètre restitue le comportement des entreprises en matière d’emploi : quels types de contrats ont-elles privilégiés, pour quels motifs ont-elles recrutés leurs logisticiens, acheteurs, administrateurs des ventes ? 

 

Motifs de recrutement dans les métiers de la Supply Chain en 2014

Ventilation des motifs d’embauche selon les types de contrats de recrutement confiés à Fed Supply par trimestre entre janvier 2014 et décembre 2014

Motifs de recrutement dans les métiers de la Supply Chain en 2014

 

Forte proportion de CDI en 2014 

En 2014, les entreprises ont favorisé le recours au CDI pour embaucher leur  personnel (47,75 %). L’intérim représente également une bonne part des motifs d’embauche (38,75 %) alors que le CDD est plus minoritaire (13,5 %). Les statistiques montrent en outre que les recours à l’intérim et au CDI suivent une tendance inversement proportionnelle, sans effet notable sur les CDD.

Si le CDI est majoritaire au 1er trimestre 2014, une baisse relative intervient au cours des 2ème et 3ème trimestres (respectivement -9 et -11 points). La fin d’année renoue cependant avec une tendance haussière du recours au CDI, majoritairement pour cause de remplacement. Les créations de poste en Supply Chain restent stables sur les 3 derniers trimestres sans retrouver le chiffre record de 25 % des motifs d’embauche atteint à la fin du 1er trimestre. 

Les entreprises ont majoritairement embauché pour remplacer un collaborateur 

Le remplacement est le principal motif d’embauche en 2014. 54,75 % des postes confiés à Fed Supply l’ont été en vue de remplacer un collaborateur, 24 % pour faire face à un accroissement d’activité et 21,25 % sont liés à une création de poste en CDI. Pour remplacer un collaborateur, les entreprises privilégient le recours au CDI (26,25 %), puis à l’intérim (19,5 %).  

On note par ailleurs que les embauches pour cause de remplacement ont augmenté sur les 3 premiers trimestres de l’année (+12 points entre janvier et fin septembre). Fin 2014, elles retrouvent leur niveau de la fin du 2ème trimestre.

L’intérim plutôt que le CDD pour faire face à un surcroît d’activité  

Alors que le recours au CDD est resté stable tout au long de l’année, ce contrat est moins prisé lorsqu’il s’agit de renforcer ponctuellement son équipe. Les entreprises ont eu recours à l’intérim quasiment 5 fois plus qu’au CDD (19,25 % contre 4,75 %) pour faire face à une surcharge de travail. 

« 2014  a été une année constante et régulière en termes de nouveaux postes confiés à nos équipes, de la part de nos clients récurrents mais également de nouveaux clients » explique Romain DEVRIESE, Directeur Fed Supply. « 2015 s’amorce sur un rythme au moins équivalent, et nous sommes confiants dans le développement des emplois en Supply Chain, en intérim ou en CDD/CDI. »