La nouvelle année approche et, avec elle, l’entretien annuel tant redouté…

Il est l’occasion pour les employés de faire le point avec leur manager sur leurs missions, leurs objectifs, leurs résultats et leur développement personnel.

 

Cette pratique managériale n’en est pas à ses débuts et pourtant elle est souvent mal comprise et mal utilisée. Afin que les employés en tirent au mieux partie, Stéphane Waller, fondateur de l’organisme de formation professionnelle Meltis, livre les 5 clefs d’un entretien annuel réussi :

 

1.  Clarifiez vos objectifs : afin que l’entretien soit efficace, il faut que le collaborateur et le manager soient d’accord sur les objectifs évalués et les outils pour le faire. Si tout n’est pas clair, n’hésitez pas à solliciter une rencontre avec votre manager un mois avant l’entretien annuel pour faire le point.

2.     Valorisez vos réussites: c’est le moment de démontrer la valeur de votre travail. Insistez sur les missions réussies en analysant les raisons de votre succès : l’expérience accumulée, une formation au bon moment, une organisation efficace avec les membres de l’équipe, la présence de ressources nécessaires, etc. Surtout, n’oubliez pas de mentionner les missions qui vous ont été ajoutées depuis le dernier entretien, aussi bien celles dont votre manager est conscient que celles qu’il ignore. Pour ces nouvelles missions, mettez en lumière les compétences développées, les moyens mis en place et les résultats obtenus.

3.  Justifiez vos échecs : il faut également être honnête sur ses échecs, autrement dit les tâches qui n’ont pas été faites, mal faites ou à moitié. Insistez à nouveau sur les raisons : manque de compétences, de temps, de motivation, de soutien… Le but n’est pas de vous auto-flageller mais d’évaluer honnêtement la qualité de votre travail.

4.  Faites le point sur vos aspirations : au-delà de montrer la qualité de votre travail, le véritable objectif de l’entretien annuel est de faire évoluer votre poste afin qu’il soit adapté à vos aspirations. Pour cela il est nécessaire d’être claire avec vous-même sur ce que vous voulez continuer à faire, arrêter de faire et ce que vous voudriez faire à nouveau, et de savoir formuler ces attentes. Ne laissez pas votre manager deviner votre projet professionnel !

5.  Adoptez une attitude positive : souvent vécu comme une sanction, l’entretien annuel a pourtant pour vocation d’envisager votre avenir professionnel. Son but principal n’est pas de vous culpabiliser ou bien d’être récompensé pour le travail qui a été fait sur l’année, il n’y a donc aucune raison d’être anxieux. Voyez-le comme une opportunité ! C’est l’occasion de faire table rase auprès de votre manager et de lui faire part de vos envies. Plus vous serez sincère quant à votre jugement personnel, plus vos intérêts pourront être valorisés.​