1 Français sur 5 cherche du travail sur son mobile  Recruter et postuler sur mobile, des habitudes qui ne sont pas encore ancrées dans les mœurs. Pour Vivastreet.com, plateforme de petites annonces gratuites, ce n’est qu’une question de temps. Le site, incontournable acteur de l’emploi non cadre, a mené un sondage pour se situer par rapport au marché et compare ses résultats aux grandes tendances du moment.

Paris, le 18 novembre 2014

La manière de rechercher du travail évolue. Sur la rubrique Emploi du numéro 2 en France des petites annonces gratuites, Vivastreet.com, la croissance globale de l’audience est plus importante sur le mobile que sur le web d’une année sur l’autre. Ainsi, en octobre 2014, le trafic mobile représente 25% du trafic de la rubrique Emploi, contre 15% 12 mois plus tôt !

Pas (encore) de banalisation de la recherche sur mobile

En France, il y a 29,4 millions de mobinautes et 77,7% d’entre eux accèdent à Internet quotidiennement via ce biais1. Vivastreet compte 7,2 millions de visites mensuelles via mobile (dont 1,5 million sur tablette2). Afin de mieux se situer, Vivastreet a effectué un sondage pour connaître l’état d’esprit des Français3 :

A la question « Utilisez-vous votre mobile pour rechercher un emploi ? » :

  • 10% des sondés ont répondu « Oui, pour consulter des offres »

  • 10% ont choisi « Oui, pour consulter des offres et postuler »

  • 80% ont dit « Non »

Julien André, directeur emploi du site, analyse ces résultats : « Les Français s’habituent à utiliser leurs terminaux mobiles pour exploiter leurs « temps morts », et le taux d’équipement progresse de manière constante, donc ces pratiques vont se généraliser. Ils ne sont que 20% à rechercher un emploi sur mobile, mais ils sont déjà 10% à candidater via ce biais, ce qui est notoire quand on sait que cette possibilité est récente. »

Un gigantesque réservoir de candidats et de recruteurs ?

C’est la conviction de Vivastreet qui a rénové ses applications pour terminaux mobiles il y a quelques mois pour les rendre plus intuitives, et inclure la possibilité de contacter par SMS un recruteur ou un candidat. Pour Julien André, l’excellente réputation de Vivastreet auprès des non cadres va drainer de plus en plus de monde :

« Vivastreet est simple d’utilisation, connu et apprécié dans la restauration, le BTP, les services à la personne… Bref, partout où les employés sont souvent mobiles dans leurs journées de travail, et non sédentaires, face à un ordinateur comme de nombreux cadres. Beaucoup de candidats sont déjà convaincus par la possibilité de postuler en envoyant un message au recruteur par email ou par téléphone ; ils apprécient de pouvoir solliciter un entretien par SMS, et cela sans avoir besoin de montrer un CV. »

Les terminaux mobiles généraliseraient donc les bonnes pratiques pour candidater et recruter, en permettant de multiplier les mises en contact et en faisant gagner du temps aux deux parties. Des facteurs déterminants dans les TPE/PME qui sont très présentes sur Vivastreet, et créatrices d’emploi. Reste à généraliser l’usage du mobile chez tous les recruteurs. Sachant qu’ils sont déjà 100 000 sur Vivastreet.com, on peut penser que le changement de pratique est bien engagé.

1 Le Baromètre du Marketing Mobile, édition Juin 2014, Marketing Mobile Association France

2 Source Vivastreet Octobre 2014

3 Sondage mené en ligne du 13 au 19 octobre 2014, 2 491 répondants