…  les Néerlandais heureux, les Français en queue de peloton !
 

La très large majorité des sondés estiment que l’environnement de travail a un impact sur leur bien-être (de 92 à 94% selon les pays), leur efficacité (89 à 94%), leur motivation (83 à 90%) et leur santé (81 à 92%). Seuls les Allemands ne le plébiscitent pas, même si 66 à 77% d’entre eux le jugent tout de même impactant.

Alors que les Néerlandais s’estiment en très grande majorité satisfaits de leur environnement de travail (91%), la France ne compte « que » 78% de satisfaits. Le type de bureau occupé joue sans doute un rôle : ainsi, 88% de nos compatriotes occupant un bureau fermé sont satisfaits contre 67% de ceux qui travaillent en open space ! A l’inverse, la Grande-Bretagne obtient un taux de satisfaction très élevé (88%) qui ne varie pas significativement en fonction du type de bureau occupé. Convertis à l’open space, les salariés britanniques apparaissent même les plus satisfaits du panel en ce qui concerne le niveau de bruit. En France en revanche, 52% des salariés se déclarent perturbés par les nuisances sonores des autres personnes.

Les critiques existent néanmoins. Français  et Suédois sont ceux qui se déclarent les plus insatisfaits en matière d’aménagement de l’espace de travail. 39% des Français (et 56% des salariés en open space) estiment que les entreprises n’y accordent pas assez d’importance. La Suède, pourtant relativement bien dotée en espaces de travail, de partage ou de repos, se classe en 2ème position avec 31% d’insatisfaits sur ce même item. Les espaces permettant de s’isoler sont également pointés du doigt, notamment en France : seuls 52% sont satisfaits. Ce taux chute à 27% chez les salariés installés dans un open-space, décidément peu plébiscité dans l’hexagone.

Si en matière d’équipement et quel que soit le pays, les données jugées les plus satisfaisantes sont l’éclairage, le siège de bureau et le mobilier, l’insatisfaction est notable en matière de bruit (« seulement » 69% de satisfaits chez les Suédois et 65% chez les Français) et de qualité de l’air notamment (64% de satisfaits chez les Suédois et 68% chez les Français).

Les possibilités de détente et de restauration génèrent également de l’insatisfaction, notamment auprès des salariés espagnols (61 à 63% de satisfaits sur ces items) et français (49 à 56% de satisfaits sur ces items).