Cergy, Châtenay-Malabry, 28 octobre 2014 – L’ESSEC Business School a présenté hier sa stratégie digitale en matière de programmes pédagogiques et de recherches. Cette soirée, en présence de Pierre Nanterme, CEO and Chairman d’Accenture, a été l’occasion de faire un point sur la place du digital aujourd’hui dans le monde de l’entreprise et à l’ESSEC, et d’annoncer le lancement d’un Centre d’excellence pour le business digital dont le premier produit sera un MSc in data sciences and business analytics conçu, organisé et dispensé conjointement avec l’Ecole Centrale Paris.

Jean-Michel Blanquer, Directeur général de l’ESSEC note

« Pourquoi vouloir monter en puissance sur le digital ? Tout simplement parce que le monde est devenu digital. Aujourd’hui, l’objectif des entreprises est de recruter des talents qui ont intégré cette nouvelle donne, et pour cela, il faut inventer des formations d’un genre nouveau. L’ambition de l’ESSEC et de Centrale Paris est de former ces talents, notamment dans le cadre de leur alliance.»

« Le digital n’est déjà plus une option : toutes les entreprises deviennent par absolue nécessité des entreprises digitales, parce que le digital modifie profondément la façon de travailler, les processus de conception et de production et le rapport aux clients. La différence se fera de plus en plus sur leur capacité à tirer le meilleur parti des incroyables possibilités offertes par le digital. Il est donc essentiel que les entrepreneurs et les managers que nous formons soient totalement imprégnés de cette nouvelle culture», remarque Hervé Biausser, Directeur de l’Ecole Centrale Paris.

MSc in data sciences and business analytics, un diplôme Centrale Paris-ESSEC unique
Partant de ce constat, l’ESSEC et Centrale Paris se sont associés pour créer un programme commun dont la formation portera à la fois sur les outils informatiques, l’analyse quantitative, la compréhension de l’environnement économique, et la manière pour le décideur d’évoluer dans son entreprise armé de cette connaissance.

« C’est un programme d’un genre nouveau car il ne s’agit pas d’un double diplôme. Ce n’est pas la simple addition de nos expertises, mais la synthèse : un programme conçu, produit et dispensé en commun. Notre objectif est de former des managers qui seront d’emblée à 100% des dirigeants alliant culture scientifique et orientation business, et qui seront essentiellement des digital leaders. », soulignent Nicolas Glady, professeur titulaire de la Chaire Accenture de l’ESSEC, Nikos Paragios, membre senior de l’Institut Universitaire de France, et Lionel Gabet, Professeur des universités en mathématiques appliquées à l’Ecole Centrale Paris.

Le programme sera en trois parties, les fondamentaux seront d’abord transmis dans le cadre d’enseignements originaux, résultats d’une hybridation entre les contenus de management et les contenus scientifiques. Les étudiants pourront ensuite approfondir leur formation à travers des options qui ouvrent vers des carrières de consultant Business Analyst, de Data Scientist, etc. La dernière partie de la formation sera consacrée aux cours optionnels, à un stage en entreprise et à un mémoire sur ces sujets.
Les cours auront lieu sur les deux campus de l’Ecole Centrale Paris et de l’ESSEC.

Au terme du parcours de formation, chaque diplômé aura développé des compétences nouvelles, sans équivalent, lui permettant de manager et de décider, en pleine maîtrise des enjeux scientifiques et technologiques couplés à sa compréhension intime du monde de l’entreprise.

Ce programme s’adresse aux étudiants avec un profil international, issus d’un Bac + 4 ou plus, ainsi qu’aux étudiants titulaires d’un M1 national ou plus. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au mois de juin 2015. Le programme débutera à la rentrée 2015.

L’alliance entre l’Ecole Centrale Paris et l’ESSEC comprend un double diplôme, la chaire de recherche Armand Peugeot consacrée à l’électro-mobilité, un Mastère dédié à l’entrepreneuriat et une participation commune au programme CPI (création de produits innovants).
Cette alliance se déploie aujourd’hui sur le champ du digital avec la création du MSc in data science and business analytics. Centrale Paris et l’ESSEC travaillent actuellement sur d’autres opportunités de déploiement de leur partenariat dans d’autres champs tels que l’executive education ou à l’international.

Centre d’excellence pour le Business Digital de l’ESSEC
Annoncé lundi 27 octobre 2014, le Centre d’excellence pour le business digital a pour mission de coordonner toutes les activités de l’ESSEC sur le digital et d’en développer de nouvelles, en matière de recherche, d’enseignement, d’accompagnement des entreprises ou d’intervention dans le débat public. Ce Centre est dirigé par le professeur Nicolas Glady.
La coordination de la recherche du Centre est assurée par le Professeur Vincenzo Esposito Vinzi, doyen des professeurs de l’ESSEC et Président d’ISBIS (International Association for Business and Industrial Statistics).

 

Digital Institute de l’Ecole Centrale Paris
Le Digital Institute est une structure ouverte créée en 2013 par Centrale Paris pour porter des projets d’excellence dans le digital. Les projets qui y sont incubés portent aussi bien sur l’utilisation du digital dans l’enseignement que sur l’enseignement du digital.

 

Les Data Sciences à l’Ecole Centrale Paris
L’Ecole Centrale Paris possède une compétence dans le domaine des data sciences, se traduisant par un catalogue de formation en formation initiale et en formation continue :

·         En formation initiale : le parcours Data Sciences proposé en 2ème et 3ème années du cursus vise à appréhender des méthodes scientifiques nouvelles d’analyse, de traitement et d’interprétation des données massives tout en répondant aux défis de l’innovation. Le parcours en troisième année est doté d’un M2 Recherche (curabilité par l’ENS-Cachan, X, Mines, ENPC, …) en apprentissage statistique, mathématiques appliquées et vision par ordinateur  et sera associé avec le MSc in Data Sciences and Business Analytics.

·         En formation continue, l’Executive Certificate Big Data pour l’entreprise numérique sera proposé  à partir de juin 2015.