71 % des chefs d’entreprise pensent pouvoir passer d’un état de transformation numériqueà la maturité numérique en moins de 5 ans, selon la dernière étude de Coleman Parkes, commandée parRicoh Europe[1]. Cette étude révèle que la maturité numérique – c’est à dire une entreprise qui utilise des outils de pointe pour stimuler ses performances et fait preuve d’un intérêt profond pour la technologie et les processus gérés par voie numérique – est désormais une priorité pour 77 % des entreprises en Europe et au Moyen-Orient.

Les conclusions de cette étude mettent en évidence un optimisme général qui contraste fortement avec les comportements vis-à-vis de la transformation numérique d’il y a seulement un an. Une étude indiquait alors que 63%des chefs d’entreprise estimaient que leur organisation était  loin d’être prête pour le passage au tout numérique[2]. Ce changement de perception pourrait provenir du rythme soutenu du changement stimulé par la technologie, associé à la reconnaissance de l’intérêt de la technologie utilisée à des fins commerciales.

Même si les coûts engendrés sont le principal obstacle pour atteindre la maturité numérique pour 68%des participants, les chefs d’entreprise ont conscience des avantages financiers qu’ils peuvent en tirer. 73 % d’entre eux pensent qu’atteindre la maturité numérique conduira directement à une augmentation des revenus et 62%soulignent qu’elle aide à attirer les investisseurs potentiels.

Pourtant, malgré le consensus sur les répercussions positives de la maturité numérique, notamment avec des processus métier plus rapides pour 80% des personnes interrogées, un avantage concurrentiel accru pour 70%et une prise de décision plus rapide pour 69%, cette étude émet également une réserve. Les chefs d’entreprise semblent surestimer leur état de préparation et leur capacité à atteindre la maturité numérique. 50 % des personnes interrogées identifient les éléments suivants comme obstacles à la maturité :

  • Le changement du fonctionnement de l’entreprise pour rester à la pointe de la technologie
  • L’alignement de la technologie, des processus et des méthodes de travail
  • L’incapacité d’atteindre la maturité numérique sans l’assistance d’un partenaire externe.

 

Pour David Mills, PDG de Ricoh EuropeLa maturité numérique est devenue en moins d’un an une source d’optimisme pour les entreprises. Avec le rythme soutenu des changements induits par la technologie et les espoirs que cette dernière suscite, la maturité numérique est appelée à devenir la « nouvelle norme ». Cependant, les chefs d’entreprise doivent s’attaquer à ces obstacles s’ils veulent disposer de l’infrastructure nécessaire à sa prise en charge et bénéficier des nombreux avantages de la maturité numérique.

La suite