Selon la 7ème édition de l’étude mondiale HSBC sur les expatriés ‘Expat Explorer’, la Suisse arrive au premier rang des pays où il fait bon vivre, suivi par Singapour, la Chine, l’Allemagne et Bahreïn.
Cette année, plus de 9 000 expatriés ont répondu à l’étude HSBC ‘Expat Explorer’, ce qui en fait l’une des études les plus importantes au monde, de par le nombre de répondants expatriés.


L’étude couvre 4 aspects de la vie des expatriés

La catégorie « Économie des expatriés » analyse une série de facteurs, notamment les niveaux de revenu des expatriés, les dépenses, les pratiques en matière d’épargne et de placement, ainsi que l’influence du contexte financier actuel, afin de dresser un panorama de la situation économique des expatriés dans le monde.
 La catégorie « Vivre l’expatriation » examine la qualité de vie des expatriés, les nouvelles tendances en matière d’expatriation, la manière dont les expatriés gardent le contact avec leurs amis et leur famille et la façon dont ils s’intègrent à la communauté locale.
 La catégorie « S’expatrier en famille » s’intéresse à quatre facteurs considérés comme essentiels par les parents expatriés : les services de garde, la santé, l’éducation et la réussite du projet familial dans le contexte d’expatriation.
 La catégorie « Dépenses des expatriés » répertorie les pays où le coût de la vie est le plus bas pour les expatriés, sur la base des dépenses courantes quotidiennes.
La Suisse arrive en tête du classement global HSBC ‘Expat Explorer’ pour son mode de vie équilibré.

L’étude révèle que les expatriés résidant en Suisse apprécient le plus leur vie d’expatrié, le pays se classant au premier rang de l’étude globale qui compare 34 pays au total. En effet, la Suisse apparaît comme une destination offrant des perspectives d’évolution professionnelle et un salaire élevé, tout en conciliant un bon équilibre entre travail et vie privée : 25% des expatriés en Suisse gagnent plus de 200 000 dollars par an, et plus de la moitié (51%) souligne une meilleure harmonie entre leur vie professionnelle et leur vie personnelle depuis leur arrivée dans le pays.
Les expatriés en Suisse éprouvent également une grande confiance dans l’économie locale, 47% des interrogés sont satisfaits de l’état de l’économie suisse – proportion la plus importante des pays analysés dans cette étude.
De nombreux expatriés en Suisse font état de la bonne qualité de l’air, du cadre agréable de ce pays et 75% d’entre eux s’accordent à dire que c’est un vrai « plus » par rapport à leur pays d’origine.
Les parents expatriés signalent également que la Suisse offre de nombreux avantages pour les familles, persuadés que leurs progénitures sont plus en sécurité (81%), qu’ils ont une meilleure qualité de vie (77%) et qu’ils y reçoivent une meilleure éducation (65%).


L’Asie : une destination qui attire les expatriés à hauts revenus

L’Asie ressort comme la région la plus appréciée des expatriés d’un point de vue financier, et 65% considèrent avoir un revenu disponible supérieur depuis leur expatriation en Asie.
La Chine compte la proportion la plus importante d’expatriés à hauts revenus – 38% d’entre eux gagnant plus de 200 000 dollars par an et 76% considérant avoir un revenu disponible supérieur à ce qu’ils avaient dans leur pays d’origine.


Le Proche-Orient attire les expatriés soucieux de leur carrière

Près des trois quarts (74%) des expatriés au Proche-Orient se déclarent satisfaits des perspectives économiques de leur pays d’accueil, score le plus élevé de toutes les régions analysées dans l’étude.
Les pays du Proche-Orient continuent d’attirer les expatriés cherchant à booster leur carrière professionnel avec 56% des expatriés déclarant partir au Proche-Orient afin d’avoir de meilleures perspectives d’emploi et plus d’un tiers (35%) dans l’objectif de salaires plus élevés. Mais, outre leur carrière professionnelle, l’étude révèle également que la majorité des expatriés à Bahreïn, arrive à mieux concilier travail et vie personnelle (62%), et est plus enthousiaste à l’idée d’aller travailler (68%), comparativement à leur pays d’origine.
 


Qu’en est-il de la France ?

La France se hisse au 8ème rang de la catégorie « Vivre l’expatriation » et c’est sans grande surprise que 43% des expatriés choisissent la France pour améliorer leur qualité de vie.
84% des expatriés en France disent en apprécier le climat, la cuisine locale et trouver leur régime alimentaire plus sain depuis qu’ils habitent en France.
Les expatriés étrangers en France plébiscitent également l’excellent système de santé et, pour ceux qui ont des enfants, le système éducatif français peu coûteux. En effet, près des deux-tiers (64%) sont inscrits dans des établissements publics, alors que la moyenne générale est de 37%.
Cela explique peut-être pourquoi ces expatriés sont 71% à vouloir s’installer en France à long terme, la moyenne générale s’établissant à 61%.
Cette envie de s’installer sur le long terme en France, va de pair avec le désir de s’intégrer localement et plus particulièrement d’apprendre la langue française, puisque 83% essayent d’apprendre le français (la moyenne générale est de 58%).
Dans 44% des cas, les expatriés trouvent l’apprentissage du français facile, alors que la moyenne générale n’est que de 34%, ce qui laisse à penser que, si assimiler la langue peut être une nécessité pour s’intégrer, les expatriés considèrent que la langue française est l’une des langues étrangères les plus simples à apprendre.
 


Autres résultats clé

1. Les économies émergentes à forte croissance comme le Brésil, la Turquie, l’Inde, la Chine, le Mexique et Taïwan sont des destinations plébiscitées par les entreprises souhaitant envoyer leurs salariés à l’international.
2 . Les expatriés en quête d’aventures choisissent en priorité l’Asie. Plus des 2/5ème (44%) d’entre eux expliquent qu’ils sont partis en Asie parce qu’ils recherchaient de nouveaux challenges.
3. Le Canada est la première destination pour l’expatriation des retraités, avec trois fois plus de retraités qui s’expatrient dans ce pays que la moyenne générale (31% contre 11%).
4. La Nouvelle-Zélande est en tête du classement des catégories « Vivre l’expatriation » et « S’expatrier en famille ».
5. Le Canada et les Etats-Unis offrent aux expatriés un cadre de vie agréable et une installation rapide. Près des ¾ des expatriés (73% aux Etats-Unis et 76% au Canada) notent la facilité avec laquelle ils se sont intégrés à la communauté locale, la moyenne générale s’élevant à 65%.
6. Le Japon est un pays sûr pour élever des enfants. Plus de neufs expatriés sur dix (94%) déclarent que leurs enfants sont plus en sécurité depuis leur arrivée au Japon.
7. Les expatriés classent le système de santé taïwanais comme l’un des meilleurs du monde.


Dean Blackburn, Responsable de HSBC Expat a déclaré à propos des résultats de l’étude HSBC ‘Expat Explorer’ 2014 :
“ Il y a un grand nombre de décisions qui entrent en compte dans l’expatriation, allant de l’aspect financier jusqu’à l’intégration dans la communauté locale et l’organisation de la garde des enfants. Alors que l’Asie continue à exceller comme destination qui attire les hauts salaires, le Proche-Orient draine les expatriés soucieux de faire carrière et la Nouvelle-Zélande offre une qualité de vie saine ; un endroit idéal pour s’expatrier en famille.
Les expatriés peuvent consulter les résultats complets en se rendant sur l’outil interactif Expat Explorer, qui fournit à la fois de plus amples détails sur l’endroit où ils vivent actuellement et qui peut également servir de source d’inspiration pour le futur ”.


Suivez les dernières mises à jour d’Expat Explorer et rejoignez les discussions en ligne :

Twitter : http://twitter.com/expatexplorer
Partage d’expériences : http://expatexplorer.blogspot.com/
Conseils et astuces des expatriés : http://expatexplorer.hsbc.com/hintsandtips/
Pour comparer plusieurs pays entre eux : http://expatexplorer.hsbc.com/