Le télétravail c'est la santé !Par Holger Felgner, Directeur Général chez TeamViewer.

Dans une économie mondialisée de plus en plus concurrentielle, les entreprises ont, aujourd’hui plus que jamais, comme défi d’optimiser leur productivité pour rester dans le course. Si les gains de productivité peuvent passer par la réduction des coûts, ils peuvent aussi être obtenus par l’amélioration du bien-être des salariés. Comment y parvenir ? Le télétravail peut grandement y contribuer.

De nombreuses enquêtes et baromètres l’ont maintes fois prouvé : le bien-être des salariés au travail augmente leur productivité. Plusieurs entreprises parmi les plus florissantes de la nouvelle économie telles que Google sont régies par ce principe : un cadre de travail agréable, moins de stress, une ambiance conviviale et des horaires flexibles rendent les travailleurs plus heureux, plus concentrés et donc plus enclins à mettre tout leur potentiel au profit de l’entreprise. Un bien-être qui passe aussi par le télétravail.

Aujourd’hui, l’organisation du travail traditionnelle, basée autour d’un lieu de travail et des horaires fixes, tend à évoluer vers des modèles plus flexibles. La preuve en est avec le développement de l’auto-entreprenariat et des espaces de co-workings, en multiplication constante.
D’après une étude réalisée par l’institut de recherche CEBR et la société Inrix, une société d’info-trafic américaine, le coût des embouteillages en France s’est élevé à 5,9 Milliards d’Euros au cours de l’année 2013, dont 3,5 milliards perdus à cause du temps passé à être non productif dans sa voiture. Alors qu’aucune solution viable ne semble se profiler pour réduire de façon drastique le trafic automobile, pourquoi ne pas revoir l’organisation du travail ?

Travailler chez soi les jours de fort trafic, travailler dans les locaux de l’entreprise 3 jours par semaine, décaler les horaires des salariés afin de leur permettre d’éviter les heures de pointes… Autant d’axes d’amélioration du bien-être au travail possibles grâce au télétravail. Une idée qui fait son chemin dans l’esprit des salariés, qui sont 73% à souhaiter pouvoir télétravailler, selon l’enquête réalisée à l’occasion du Tour de France du télétravail en 2013… Mais aussi des employeurs. En effet, selon une étude menée à l’initiative du Ministère de l’industrie, de l’énergie et de l’économie numérique en 2012 : 75% des grands groupes français expérimentent cette manière de travailler.

Aujourd’hui, seuls 16,7% des Français font du télétravail au moins une fois par semaine, selon l’enquête du Tour de France du télétravail. Un chiffre susceptible d’augmenter, tant les avantages sont nombreux. En effet : 82% des télétravailleurs y voient un impact positif sur leur concentration ;80% y voient un impact positif sur leur stress et leur fatigue ; 70% y voient un impact positif sur leur équilibre vie professionnelle / vie privée ; 23% ressentent un lien renforcé avec leur entreprise.

Apparu dans les années 50 aux Etats-Unis, le télétravail est devenu une solution crédible avec l’avènement des nouvelles technologies et de l’internet haut-débit, grâce auxquelles les entreprises parviennent à dépasser les problématiques de distance et de déplacement.

M. Holger Felgner est directeur général chez TeamViewer depuis octobre 2010. Avant sa nomination comme directeur général, Holger Felgner était chef de l’exploitation. Entre 2002 et 2006, il a travaillé chez Rossmanith GmbH, une société fournissant des solutions pour l’assurance qualité et les certifications ISO 9001, occupant divers rôles dans les ventes et le développement avant de devenir chef de l’exploitation. Il a commencé sa carrière dans la vente chez Zeta Software GmbH. M. Holger Felgner est titulaire d’un diplôme en ingénierie industrielle de la Stuttgart Media University.