1 Le licenciement
2 Le harcèlement ou la discrimination (69 %)
3 Rupture conventionnelle du contrat de travail (66 %)

En France, 1 personne sur 4 a déjà été confrontée à un litige lié au travail. La vie professionnelle peut être source de stress : licenciement, harcèlement ou discrimination, conflit sur le temps de travail, le congé maternité…

A l’occasion de son 3e Baromètre, réalisé avec Ipsos*, AXA Protection Juridique apporte un éclairage sur la perception qu’ont les Français de leurs droits et s’intéresse ce mois-ci plus particulièrement à la façon dont ils perçoivent leur milieu professionnel.

Les Français se sentent-ils confiants dans le milieu professionnel ?

Ce classement des principales préoccupations sur les litiges pouvant être rencontrés au travail confirme une réelle appréhension du milieu professionnel par les Français. Un phénomène de crainte amplifié par un contexte général de tensions sociales.

Dans les faits, le temps de travail (heures supplémentaires, temps partiel) arrive en tête des litiges (11 % des Français sont concernés), juste devant le licenciement (10%) et le harcèlement ou les cas de discrimination (10 % également).

20 % des litiges liés au travail ne sont jamais réglés…

Après le logement (49 %) et Internet (31 %), le travail est la 3e source de litige des Français (25 %). Pourtant, 20 % de ces conflits ne sont pas réglés. Les Français n’entreprennent aucune procédure, que ce soit à l’amiable ou au judiciaire. Si l’on s’intéresse à la résolution des litiges, le licenciement arrive en tête avec un règlement souvent par voie judiciaire (49 %) contre 38 % à l’amiable et 15 % qui ne sont pas résolus.

FAIT MARQUANT

34 % des litiges liés au harcèlement ou la discrimination ne sont jamais réglés ! 48% trouvent une issue amiable et 18% passent en phase judiciaire.

«Ce que nous révèle le baromètre AXA Protection Juridique est symptomatique d’une défiance de plus en plus importante des Français en direction de leur environnement de travail. Cependant, dans les faits, même si les Français se sentent très exposés aux risques de litiges, les ¾ ne se prémunissent pas » explique Jean-Matthieu Lambert, Directeur Général d’AXA Protection Juridique.