Parce que l’e-mail s’est imposé comme l’outil le plus utilisé en entreprise pour communiquer avec les clients, et surtout parce que 90 % des e-mails envoyés aux clients contiennent des fautes*, le Projet Voltaire s’est attaché non seulement au fond (l’orthographe, la grammaire et la syntaxe) mais aussi à la forme pour imaginer iBellule, un module de formation parfaitement dans l’air du temps qui répond à une double problématique : soigner la forme et ménager ses destinataires…

Conçu en collaboration avec Sylvie Azoulay-Bismuth, spécialiste de l’expression écrite en entreprise (et auteure de l’ouvrage : « Être un pro de l’e-mail » aux éditions Eyrolles), le nouveau module iBellule du Projet Voltaire s’adresse à tous (professionnels, étudiants…) et donne les clés du bon usage des e-mails. Un nouvel outil de rentrée pour améliorer encore son expression écrite et sa performance.

Né au début des années 2000, l’e-mail a résolument changé les pratiques professionnelles en accélérant les échanges et les partages de l’information. Mais comme le souligne S. Azoulay-Bismuth : « l’e-mail est avant tout un écrit et doit être traité comme tel, malgré sa forme beaucoup moins formelle qu’un courrier ». C’est dans cet esprit du respect des règles de la communication écrite que le Projet Voltaire vient d’imaginer le module de formation iBellule.

Comment répondre à un e-mail ? Doit-on forcément répondre à tous ? Qui mettre en copie ? Quelle formule de politesse choisir ? Comment transférer un e-mail sans faire d’impair… Autant de questions posées et passées en revue avec le module iBellule.

Le module iBellule revient sur toutes les bonnes pratiques de l’e-mail et propose une formation complète en 3 heures (durée moyenne) d’immersion alternant entraînement personnalisé et révision des points délicats. Cette méthode qui utilise l’ancrage mémoriel offre aussi différentes occasions de mesurer sa performance :

            • passer des tests blancs ;

            • planifier une évaluation de niveau initial ;

            • certifier le niveau de compétences.