23% des agents de l’AEV ont opté pour le télétravail, 8 mois après sa mise en place.

Pantin, le 18 septembre 2014 – Depuis le 1er janvier 2014, le télétravail a fait son entrée à l’AEV sous l’impulsion de son Président Olivier Thomas. L’Agence devient ainsi l’un des premiers établissements publics à s’engager en faveur de cette méthode d’organisation douce. Premier bilan, 8 mois après la mise en place de ce dispositif : 23% des agents ont troqué jusqu’à 3 jours par semaine le traditionnel « métro-boulot-dodo » pour le travail à distance.

Depuis le 1er janvier, travailler à domicile est désormais possible à l’AEV. Impulsée en 2011 par Olivier Thomas, président de l’Agence des espaces verts, l’idée a fait son chemin progressivement. Une mise en place préparée  grâce à de nombreux échanges avec les représentants du personnel, ainsi que par la rédaction d’une charte qui marque la continuité du processus Agenda 21 au sein de l’agence.

Novateur pour un organisme public, son déploiement fait aujourd’hui de l’Agence des espaces verts un des précurseurs en la matière. « Le télétravail est l’avenir pour la région Île-de-France. J’ai souhaité ainsi populariser ce mode de travail dans la fonction publique, dont les initiatives sont encore trop rares aujourd’hui. », précise Olivier Thomas. Et pour cause : malgré une réglementation en vigueur applicable par le monde de l’entreprise (qui compte aujourd’hui en France près de 17% de télétravailleurs[1]), le secteur de la fonction publique n’a quant à lui pas encore de cadre clairement défini (un décret d’application de la loi Sauvadet – loi n°2012-347 -est en attente de publication).

En avance, l’AEV innove donc pour le plus grand bonheur des équipes, puisqu’une trentaine de personnes, soit 23% des effectifs de l’AEV, a d’ores et déjà choisi le travail à domicile… ou sur site distant. De Rosny-sur-Seine à Savigny-le-Temple, l’AEV possède en effet, en dehors du siège principal à Pantin, six autres locaux répartis dans toute l’Île-de-France où le salarié peut choisir d’être rattaché.

A travers cette initiative, l’AEV confirme sa volonté d’offrir à son personnel les moyens permettant une meilleure conciliation vie privée/vie professionnelle. « Ce dispositif nous paraissait essentiel pour offrir au personnel de meilleures conditions de travail, dans une région où les longs trajets entrainent souvent un stress et une fatigue accrue » explique Olivier Thomas.

Initialement prévu pour les agents ayant un temps de transport quotidien important, l’AEV a finalement élargi le télétravail à l’ensemble des fonctionnaires titulaires et des contractuels permanents exerçant à l’agence depuis plus de 6 mois, à condition de ne pas occuper un poste nécessitant une présence forte sur le terrain (à l’image des gardes équestres).

Des formations spécial management

Travailler à distance, oui mais pas plus de trois jours par semaine afin de ne pas couper les équipes. Par ailleurs, la mise en place de ce dispositif ayant une incidence sur les chefs de service, l’AEV s’apprête à lancer un plan de formation spécial « management » intégrant le travail à distance, pour gérer au mieux ce sujet. Cet accompagnement lui permettra d’asseoir et de pérenniser ce mode de travail.

Le télétravail, avenir de l’Île-de-France

« A chaque route construite, nous créons un bouchon supplémentaire. Le télétravail est une alternative clé rendu possible grâce aux outils technologiques. Sans être une fin en soi, ils deviennent aujourd’hui un moyen pour améliorer la qualité de vie des Français. En Île-de-France où tous les modes de transports sont saturés, le travail à distance est l’avenir des employés. », précise Olivier Thomas, Président de l’Agence des espaces verts de la Région Île-de-France. « À utiliser toutefois avec modération. Cette dématérialisation ne doit pas empêcher les moments de rencontres et d’échanges entre les salariés qui restent indispensables au bon fonctionnement de notre structure », conclut-il.


[1] Tour de France du Télétravail – http://www.tourdefranceduteletravail.fr/

L’AEV protège et aménage les espaces naturels d’Île-de-France. Outil de la Région, l’Agence des espaces verts est un établissement public qui imagine et organise le territoire pour que, demain, chaque Francilien vive dans un meilleur environnement. Tous les jours, les agents de l’AEV gèrent les forêts et les sites écologiques pour en préserver toute la richesse et protègent les zones agricoles périurbaines. Et parce que sauvegarder les espaces naturels, c’est l’affaire de tous, l’AEV mène des actions de sensibilisation auprès de ses partenaires et des citoyens. Pour en savoir plus : www.aev-iledefrance.fr