Quel est l’impact des nouvelles technologies sur les modes d’apprentissage ? Quelles sont les bonnes pratiques dans les usages numériques ?   A l’occasion de la parution de son nouveau livre blanc, Demos s’interesse aux evolutions de la formation sous l’effet du digital

Quel est l’impact des nouvelles technologies sur les modes d’apprentissage ? Quelles sont les bonnes pratiques dans les usages numériques ?  

Leader de la formation professionnelle, Demos publie en partenariat avec IL&DI, cabinet conseil en stratégie de formation, un livre blanc fondateur éclairant les enjeux de la digitalisation de la formation et livrant les clés des bonnes pratiques pour démarrer un projet digital. Les acteurs de la formation doivent aujourd’hui prendre conscience de la mutation des formes d’apprentissage sous l’effet des nouvelles technologies et repenser leurs usages en matière de formation présentielle et de formation à distance.

Avec la digitalisation, la formation est en train de vivre une mutation plus forte et plus profonde que les spécialistes ne l’avaient imaginé. En effet, le digital ne se résume pas aux simples formations en e-learning, qui est l’un des dispositifs de formation. Quand on parle de digitalisation de la formation, cela couvre une réalité plus globale, de l’analyse en amont des objectifs pédagogiques en passant par l’ingénierie de la formation, sa conception, l’usage des ressources, et enfin la mesure et le pilotage de la formation.

Mieux comprendre la digitalisation

Alors que le numérique n’est qu’un moyen, l’objectif est bien évidemment d’améliorer la qualité et l’efficacité de la formation des apprenants. Animé par cette perspective purement pédagogique, le responsable de formation veille à mener une véritable réflexion stratégique autour des bénéfices de la digitalisation. Comment ? En se posant une série de questions telles que « Quels contenus puis-je numériser ? », « Comment rendre ces contenus accessibles dans des environnements distantiels et/ou présentiels ? », « Quels formats puis-je donner à ces ressources », « Qui va créer ces contenus ? », « Comment en assurer la maintenance ? « Quelles technologies vais-je choisir ? », « Mes formateurs doivent-ils devenir des concepteurs ? »…

Par ailleurs, les usages numériques du grand public sont tellement avancés qu’ils conditionnent ceux des entreprises. On constate une inversion de la charge d’innovation avec des consommateurs de plus en plus exigeants quant aux solutions de formation. En effet, les apprenants souhaitent désormais pouvoir bénéficier de vidéos, intégrer des communautés pour interagir avec leurs pairs, ou encore choisir les moments pour se former… 

Enfin, selon la réalité du terrain, le temps dont disposent les apprenants ou encore la situation géographique, ou encore des impératifs financiers, le responsable de formation va opérer des arbitrages et des combinaisons (blended-learning) entre la formation présentielle et la formation à distance. Si le numérique n’a pas vocation à se substituer au présentiel il permet d’en optimiser la durée et le ré-interroge sur sa « productivité pédagogique »..

Et demain ? A quoi s’attendre ?

Le numérique va continuer à imprégner les dispositifs de formation, avec une conséquence directe : le fait de rajouter des possibilités est susceptible d’augmenter la complexité. Tout l’enjeu pour les responsables de formation sera d’œuvrer à la simplification des interfaces pour une expérience utilisateur encore plus intuitive et efficace.

Le rôle des tuteurs et des coachs à distance devra également évoluer. Ils émergeront sans doute comme des managers d’une communauté d’apprentissage et s’attacheront à ce que tous les apprenants apportent les briques de leurs expertises à une construction globale des savoirs. L’objectif à terme étant que la formation soit un moment de plus en plus intégré au travail, donc plus fluide et plus performante !

Le livre blanc est téléchargeable gratuitement sur le site de Demos

 

 

A propos de Demos

Un acteur de référence au cœur de l’économie du savoir opérationnel

Le groupe Demos est un acteur global de la formation professionnelle. S’appuyant sur son cœur de métier, la formation professionnelle continue sous toutes ses formes (formations présentielles et à distance), Demos a développé des modes de formation innovants et complémentaires comme le e-learning. D’autres activités liées à l’économie du savoir enrichissent également l’offre du groupe, notamment le conseil en gestion des compétences et la diffusion de contenus pédagogiques.

 

Un modèle d’activité réussi et réplicable à l’international

Implanté dans 12 pays et dans les principales villes en France, Demos a su allier à une forte croissance organique, une politique efficace de croissance externe qui lui permet aujourd’hui d’accompagner ses clients à l’international et de développer une clientèle locale. Sur un marché porteur, la diversité de son offre, sa haute exigence de qualité, une recherche continue d’innovation et un business model souple et performant ont fait de ce groupe un acteur de référence de la formation professionnelle.