Déjà septembre. Vous êtes reposés, dans les starting blocks, et votre équipe vous attend ! Avec elle son lot de joie, d’angoisse et l’épée de Damoclès de l’entretien annuel au-dessus de leur tête… Sous l’eau, vous n’avez pas toujours été autant disponible que vous l’auriez souhaité, vous ne leur avez peut-être pas consacré tout le temps nécessaire… Et si vous en profitiez pour redémarrer d’un bon pied ? Stéphane Waller, fondateur de l’organisme de formation professionnelle Meltis, vous conseille une transition en douceur…

Tout d’abord pour reprendre contact et célébrer le travail de ceux qui eux ont dû rester à leur poste, pensez à organiser une réunion d’équipe. Restez dans l’informel, réunissez-les hors du lieu de travail. Si vous n’avez pas de budget pour un séminaire de rentrée, un repas à la brasserie du coin ou un pot après le travail font également très bien l’affaire ! L’idée est non seulement de célébrer avec l’équipe les réalisations de ceux qui ont travaillé en votre absence mais aussi de recréer de la cohésion après la coupure estivale et de resserrer les liens.

Ensuite il sera temps de voir chaque collaborateur en entretien individuel. Profitez du calme de la première semaine de septembre pour lutter contre leur « blues de la rentrée ». 

Faites le point sur leurs objectifs (dans quelques semaines il sera trop tard), creusez leurs attentes… Septembre est propice à la remise en question, à la recherche de neuf. Certains d’entre les plus prometteurs de vos collaborateurs sont peut-être déjà en train de se demander comment faire évoluer leur carrière, chez vous, chez vos concurrents… C’est le moment de leur prêter toute votre attention, leur communiquer vos attentes, donner et demander du feedback avant le moment très symbolique de l’entretien annuel. C’est la meilleure garantie de désamorcer une bonne partie des conflits larvés et d’injecter une bonne dose de motivation avant l’automne !