Présentation du plan de réorganisation au Comité d’entreprise européen d’EADS
        Regroupement des sites des quatre « pays domestiques » du Groupe et simplification des entités légales
        Réduction de 5 800 postes au sein de la future Division Airbus Defence and Space et des fonctions Corporate

EADS (symbole boursier : EAD) a présenté aujourd’hui un plan de réorganisation de sa Division Airbus Defence and Space (Airbus DS) au Comité d’entreprise européen.

La présentation de ce plan fait suite à la décision prise en juillet dernier par le Conseil d’administration d’EADS de réunir les activités Défense et Espace du Groupe au sein d’une nouvelle Division et de renommer EADS en « Airbus Group ».

« Nous devons renforcer la compétitivité de nos activités spatiales et de défense, et nous devons le faire maintenant », a déclaré Tom Enders, Président exécutif (CEO) d’EADS. « Compte tenu de la décroissance de nos marchés traditionnels, nous devons d’urgence améliorer notre accès aux clients internationaux et aux marchés en croissance. Pour cela, il nous faut réduire les coûts, éliminer les duplications de produits et de ressources, créer des synergies dans nos opérations et notre portefeuille de produits, et mieux cibler nos efforts de Recherche & Développement. C’est précisément ce que vise le plan de réorganisation et d’intégration de notre pôle Défense et Espace ». Globalement, EADS prévoit de réduire (les effectifs de) 5 800 postes au sein d’Airbus DS et des fonctions Corporate et de la direction générale d’ici la fin 2016.

Jusqu’à 1 500 postes seront proposés au sein d’Airbus et d’Eurocopter pour redéployer les salariés concernés. Après le non renouvellement des contrats de travail temporaires (environ 1 300) et la mise en oeuvre de mesures supplémentaires de départs volontaires, et sous réserve que celles-ci soient réalisées, le nombre final de suppressions de postes est estimé entre 1 000 – 1 450.

Le Groupe entend également engager des négociations avec les organisations représentatives du personnel pour parvenir à des accords sur les réductions de coûts salariaux qui pourraient contribuer à atténuer l’incidence sociale du plan de réorganisation.

Au titre de l’effort global de réduction d’effectif, 500 postes seront supprimés au sein des fonctions et services Corporate.

Le calendrier et le dimensionnement de la provision exceptionnelle liée à ce plan sont en cours d’évaluation.

« Nos salariés sont essentiels au succès de notre entreprise et nous avons la réputation d’entretenir un dialogue social constructif pour soutenir le développement du Groupe. Ce plan de réorganisation est absolument indispensable pour assurer l’avenir de nos activités spatiales et de défense, nous prendrons donc toutes les mesures pour réduire autant que possible l’impact social des ajustements nécessaires », a déclaré Thierry Baril, Directeur des Ressources humaines d’EADS et d’Airbus. « EADS va entamer les négociations avec les organisations représentatives du personnel pour trouver les mesures et les solutions sociales les plus justes pour tous les employés concernés ».

Le plan de réorganisation des activités Défense et Espace du Groupe se traduira par un regroupement significatif des sites en Allemagne, en France, en Espagne et au Royaume-Uni (voir annexe au présent communiqué de presse). Pour des raisons de coûts et opérationnelles, les structures juridiques de la nouvelle Division – Airbus DS – seront simplifiées et consolidées. La direction générale de la nouvelle Division sera opérationnelle à compter du 1er janvier 2014. A l’issue du processus de consultation des organisations représentatives du personnel, prévue à la mi-2014, les trois entités – Airbus Military, Astrium et Cassidian – seront totalement intégrées et opérationnelles à tous les niveaux en tant qu’Airbus DS.

A propos d’EADS

EADS est un leader mondial de l’aéronautique, de l’espace, de la défense et des services associés. En 2012, le Groupe – qui comprend Airbus, Astrium, Cassidian et Eurocopter – a enregistré un chiffre d’affaires de 56,5 milliards d’euros avec un effectif de plus de 140 000 personnes.