La démotivation des équipes ou encore une mauvaise ambiance au travail sont généralement liées à des pratiques managériales qui relèguent l’humain au dernier plan. CSP Formation, organisme de formation professionnelle spécialisé depuis plus de 40 ans dans le management des hommes et des organisations, revient sur les enjeux d’un ‘Management Humain’, essentiel à la performance de l’entreprise, notamment en temps de crise.

Après le Taylorisme et la crise de 1929, les Etats-Unis ont compris l’importance de l’humain au sein des entreprises. C’est dans ce contexte que le mouvement de l’école des relations humaines a vu le jour. Il met en lumière le fait que plus on se focalise sur l’humain, plus sa capacité se développe.

Selon Pascal Christin, consultant CSP Formation en Management et Leadership « Si une entreprise veut continuer à performer dans un contexte difficile, plus elle se centrera sur l’humain, plus elle aura la capacité de croître et de se développer. »

L’humain pour développer les performances de l’entreprise

Dans un contexte économique difficile, le stress généré par la perception de la crise amène les dirigeants et managers à se focaliser sur la performance de l’entreprise en oubliant l’aspect humain. Les décisions seront orientées Business sans prendre en compte le bien-être et l’épanouissement professionnels des collaborateurs. Pour y remédier, l’entreprise doit avant tout donner du sens au travail. Certaines entreprises ont compris ce principe et appliquent de bons rituels managériaux, comme par exemple rassembler l’ensemble des collaborateurs une fois par mois pour leur permettre de poser des questions sans détours aux dirigeants ; ou encore créer une charte du manager, dans laquelle est décrit le sens de son management et l’afficher.  

 « Un jour, lors d’une session de formation où j’interrogeais les managers sur le sens de leur management, l’un d’eux m’a répondu qu’il exerçait pour donner de l’amour à ses collaborateurs. C’est exactement l’attitude à adopter. Un manager humain aime ses équipes et ses pratiques managériales permettent de les faire grandir et progresser. Ceci ne signifie pas pour autant ne pas sanctionner, car la sanction est aussi bénéfique pour l’équipe, à condition qu’elle soit juste et comprise », souligne Pascal Christin.

Le Manager Humain adopte l’intelligence relationnelle

Un manager humain doit avant tout faire preuve d’intelligence relationnelle. Mettre les collaborateurs face à leurs responsabilités sans porter de jugement ou encore savoir exprimer sa reconnaissance et féliciter un collaborateur pour sa contribution réussie à un projet, sont des gages d’un management humain. En favorisant la proximité avec leurs équipes, les managers créent une relation de confiance, à condition qu’ils soient sincères dans leur démarche. En effet, un management humain « non assumé » ou « artificiel » perdra toute crédibilité et efficacité.

« Il n’y a pas de solutions miracles, ni de pratiques idéales. Le modèle et la culture d’une entreprise sont uniques. L’essentiel est de prendre en compte l’humain dans son organisation pour la faire grandir et performer ! », conclut Pascal Christin.