Scène Expériences, société leader de l’apprentissage des techniques d’improvisation théâtrale développe, avec un cabinet agréé, une formation à la négociation raisonnée d’Harvard. Le cocktail est particulièrement efficace et surprenant et le résultat extrêmement rapide. La négociation raisonnée est enseignée en France dans les grandes écoles (Polytechnique, HEC, Corps des Mines…)

Quelques heures suffisent pour acquérir des compétences relationnelles (soft skills) motivantes et pour optimiser les « gains de la relation » dans la négociation.
Il ne s’agit pas de transformer les participants en comédiens mais de coupler des jeux de rôle et un apprentissage, par un cabinet agréé, des bases techniques de la négociation raisonnée d’Harvard.

La méthode de négociation Harvard repose à 50% sur la préparation et à 50% sur la gestion comportementale de la négociation. Un accord gagnant-gagnant doit répondre aux intérêts de toutes les parties. Dans la négociation d’Harvard, on ne ment pas et les intérêts de chacun sont mis « sur le tapis », à l’inverse d’une négociation de marchandage, qui bien souvent heurte la relation et risque de ne pas être durable.

La négociation est une pratique et un entraînement. Les techniques de négociation raisonnée maillées avec l’improvisation théâtrale sont redoutables d’efficacité.
« L’ouverture d’esprit, l’écoute et la clarté sont primordiales. Tout l’enjeu de la négociation est de connaître la personne en face, de cerner ses intérêts pour pouvoir mettre en place la négociation. C’est le job du négociateur et c’est l’une des choses que l’on apprend en improvisation », conclut Laurent Pewzner, dirigeant et créateur de Scène Expériences.

Les grands principes de la négociation d’Harvard

• Définir l’objet principal de la manière la plus précise possible : je veux arriver à quoi ?
• Traiter séparément les questions de personnes et le différend pour ne pas mettre en danger la relation.
• Pour un bon accord, il est nécessaire de concilier les intérêts des parties, pas les positions. Il convient donc de réaliser une table des intérêts afin de les identifier et d’en parler ensemble.
• Imaginer des solutions procurant un bénéfice mutuel avant d’arriver à un accord.
• Exiger l’utilisation de critères objectifs sur lesquels les parties doivent se mettre d’accord.
• Porter son attention sur sa meilleure solution de rechange… et ne jamais la divulguer.

A propos de Scène Expériences

L’histoire de Scène Expériences débute en 1997. Laurent Pewzner, comédien professionnel, est alors professeur d’improvisation théâtrale dans de Grandes écoles telles que Polytechnique, HEC, ou le Corps des Mines. Il se rend compte très rapidement que les techniques d’improvisation suscitent une réflexion autre que la démarche artistique…
L’improvisation rencontre un écho très favorable en entreprise (PME ou grands groupes) dans tous les secteurs. Car savoir improviser aide à mieux communiquer, mieux manager, mieux négocier, mieux vendre et mieux s’exprimer. Laurent Pewzner s’entoure de consultants spécialisés en improvisation et experts du monde de l’entreprise (diplôme de Grande Ecole et vécu en entreprise). Leur capacité à s’immerger dans le quotidien des stagiaires est étonnante.
Aujourd’hui, Scène Expériences est le leader de l’impro en entreprise. Implantée en France et en Belgique, la société compte 80 consultants impro et forme, avec bonheur, chaque année, des milliers de participants en France et à l’international.