Christophe Donon, Directeur de la stratégie de l’Afpa (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes), a été élu président de l’AEFP (Association européenne de la formation professionnelle) lors de l’Assemblée générale de l’association du 25 Juin dernier.

 

L’AEFP regroupe 35 organismes et acteurs de la formation professionnelle d’une vingtaine de pays de l’Union Européenne.
 
Elle est l’un des principaux interlocuteurs des institutions européennes sur les questions d’emploi et de formation. Elle participe ainsi à des consultations ou groupes de travail sur les objectifs et textes en cours d’élaboration.
« Nous devons renforcer notre capacité d’influence avec l’opportunité d’entrer en relation avec le Parlement et la Commission renouvelés, accroitre nos échanges avec le Comité économique et social : en Europe comme en France, les partenaires sociaux sont déterminants dans la définition et les moyens des politiques », insiste Christophe Donon.

 

L’AEFP constitue un carrefour d’échanges et de construction de partenariats pour contribuer aux programmes et appel à projets lancés par la Commission. Partenariats inscrits comme axes de développement dans le plan de refondation de l’Afpa.
« Au-delà de l’AEFP, il existe une autre association d’organismes, EVBB,  créée et pilotée par nos amis allemands de l’Intenationaler Bund, avec lesquels l’Afpa vient de signer un accord stratégique. Ces deux réseaux visent les mêmes objectifs et regroupent des organismes de même type. Travaillons tout de suite de façon coordonnée en ayant l’idée de fusionner à terme !! » ajoute-t-il impatient d’unité et d’efficacité.

 

Par les travaux et études conduits par ses membres, et avec d’autres réseaux, l’AEFP construit des convergences de vue et produit des ressources, en particulier sur le champ de la formation de formateurs, des certifications, et des modalités pédagogiques.
« Quand on parle de mobilité professionnelle, ce n’est plus une question enfermée dans nos frontières régionales ou nationales, mais facilitons sa réalisation dans le cadre de l’Europe. Pour cela il nous faut rapprocher nos ingénieries et conceptions pédagogiques, nos reconnaissances de compétences : c’est l’affaire des organismes de proposer aux autorités politiques des objectifs et des instruments vertueux pour y parvenir. Nos réseaux doivent en prendre conscience pour mieux préparer la croissance et les compétences de demain. »

 

Agé de 59 ans, Christophe Donon a exercé des fonctions dirigeantes au CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale) et à l’Afpa depuis une vingtaine d’années. Il a œuvré au sein de différents cabinets ministériels au cours de la période 1980/1990, successivement au ministère de l’Agriculture et au ministère de la Ville et de l’Aménagement du territoire, notamment.