Depuis 2009, l’Observatoire Social de l’Entreprise sonde à intervalles réguliers les acteurs de l’entreprise pour prendre la mesure des sujets qui les concernent. Chaque vague de cet Observatoire comporte deux volets : l’un barométrique abordant les impacts de la conjoncture sur l’entreprise, l’autre thématique, consacré à l’employabilité et se référant à un thème d’actualité.

Pour cette 7ème vague, le volet barométrique de l’observatoire dévoile une légère amélioration du moral des salariés et des chefs d’entreprise malgré un contexte qui reste difficile.
Portant cette année sur le thème de l’alternance, le volet thématique de cette 7ème vague interroge les acteurs de l’entreprise sur l’image qu’ils ont de ce dispositif ou encore sur les actions à mener selon eux pour augmenter le recours à l’alternance.
Pour répondre à ces questions, 400 chefs d’entreprise et 1000 salariés du secteur privé ont été interrogés, respectivement par téléphone et internet.


Volet barométrique : légère amélioration du moral des salariés et des chefs d’entreprise malgré un contexte qui reste difficile


En 2014, les résultats de la 7ème vague de l’Observatoire Social de l’Entreprise, confirme la hausse de l’optimisme des salariés et des chefs d’entreprise constatée l’année précédente. Il reste tout de même fragile, puisque les interrogés se montrent toujours sceptiques sur des problématiques telles que les perspectives d’embauche ou encore l’augmentation de salaires. L’année 2014, marque également la différence qui existe entre les PME et les Grandes Entreprises.

Voici les principaux enseignements du volet barométrique de cette 7ème vague :
 La tendance à l’amélioration des perspectives économiques se poursuit.
 Chefs d’entreprise comme salariés se montrent davantage confiants quant au maintien de l’emploi dans leur entreprise…
 …mais les perspectives d’embauche de nouveaux salariés et d’augmentation de salaire restent très mauvaises
 Des écarts de perception entre chefs d’entreprise et salariés demeurent


Volet thématique : Regards croisés sur l’alternance


Les résultats de la 7ème vague de l’Observatoire Social de l’Entreprise, dévoilent que l’alternance a une image contrastée auprès des salariés et des chefs d’entreprise. Alors que la France observe une baisse du nombre d’alternants depuis deux ans, les interrogés affirment que leurs entreprises ont majoritairement recours à l’alternance pour des raisons altruistes, mais qu’elles restent freinées par des contraintes financières lourdes.

Voici les principaux enseignements du volet thématique de cette 7ème vague :

L’alternance : une image positive mais qui reste perfectible, surtout aux yeux des chefs d’entreprise
Des motivations altruistes avant tout
Un potentiel d’augmentation du recours à l’alternance limité malgré des résultats salués
Des pistes d’amélioration pour augmenter le recours à l’alternance
 


A propos de l’Observatoire Social de l’Entreprise


En 2009, le CESI a mis en place en partenariat avec IPSOS et Le Figaro Economie, un baromètre de l’emploi, de l’employabilité et du climat social intitulé « Observatoire Social de l’Entreprise ». Le CESI, largement reconnu aujourd’hui dans les domaines de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et des ressources humaines, souhaitait ainsi pouvoir disposer d’un dispositif d’interrogation réactif face à une actualité brûlante sur laquelle il est en mesure de s’exprimer. L’originalité de cet Observatoire réside dans sa démarche d’enquêtes croisées, menées à intervalles réguliers auprès des salariés d’une part et des employeurs d’autre part. Ainsi réalisé, cet Observatoire, véritable enquête miroir, fait ressortir les préoccupations des salariés sur des thématiques qui les concernent, et les éventuels oppositions ou points d’accord avec leurs employeurs. Chaque vague de cet Observatoire comporte deux volets : l’un barométrique abordant les impacts de la conjoncture sur l’entreprise, l’autre thématique, consacré à l’employabilité et se référant à un thème d’actualité du moment.
 


A propos du CESI


Pionnier de la formation en alternance depuis 1958, le CESI demeure fidèle à ses valeurs humanistes fondatrices autour de la promotion sociale, de l’accompagnement des personnes et de la reconnaissance des compétences tout au long de la vie, au profit du développement et de la performance des entreprises. Le CESI figure aujourd’hui parmi les organismes leader en matière de formation professionnelle et d’enseignement supérieur. Il forme chaque année plus de 20.000 ingénieurs, cadres, techniciens et agents de maîtrise pour près de 4.000 entreprises à travers 4 marques : Ei.Cesi (l’Ecole d’Ingénieurs du CESI), Cesi-Entreprises (formation et conseil en entreprises), Exia.Cesi (Ecole Supérieure d’Informatique Bac+5), Cesi Certification (Certification des personnes). Pionnière de la formation d’ingénieur par l’apprentissage, l’école d’ingénieurs du CESI accueille chaque année plus de 1.000 futurs ingénieurs sur 5 diplômes habilités par la CTI (Commission des Titres d’ingénieur), environ 500 élèves en Mastères Spécialisés labellisés par la CGE (Conférence des Grandes Ecoles). Le CESI répond aussi à l’ensemble des problématiques de gestion des emplois et des compétences dans le cadre d’une offre de formation modulaire, qualifiante et sur mesure, classée selon 7 domaines. Organisé en réseau, il apporte des prestations de proximité, adaptées à tout besoin local ou demande spécifique. Il accompagne les entreprises de toutes tailles et secteurs d’activité sur l’ensemble de ses 21 sites en France ainsi qu’en Espagne et en Algérie. Au total, le groupe propose plus de 40 diplômes (diplômes d’ingénieurs, titres enregistrés au Répertoire National des Certifications Professionnelles et labels CGE), accessibles aux personnes et aux entreprises (en apprentissage, en alternance, sous statut étudiant ou salarié). Le groupe CESI compte
670 salariés dont près de 300 enseignants et s’appuie sur l’expertise de 2.500 intervenants experts.
Plus d’information : www.cesi.fr