Alors que la situation économique de notre pays est très dégradée et nécessite une thérapie de choc, il importe de tout faire pour soutenir l’activité économique des entreprises, donc l’emploi.

C’est pourquoi, le MEDEF s’inquiète des perturbations liées à la grève de la SNCF dans les transports ferroviaires. En effet, le préavis de grève reconductible lancé par plusieurs syndicats de la SNCF pour ce soir risque de porter un préjudice important à la vie économique de notre pays, notamment dans les zones urbaines dans lesquelles les salariés dépendent largement des transports en commun pour se rendre à leur travail.

Sans remettre en cause le droit de grève, il convient de s’interroger sur l’opportunité et la pertinence d’une grève « préventive » qui pénalise l’ensemble des salariés et des entreprises au-delà de la SNCF et de RFF, sans même attendre la fin des discussions avec le gouvernement.

Le MEDEF espère que les grévistes sauront prendre leurs responsabilités et nouer un dialogue constructif avec le gouvernement sans reconduire un mouvement néfaste à l’économie dans son ensemble.