Vaughan Avocats se dote d’une nouvelle gouvernance et réaffirme son positionnement.  Pierre Callède est élu managing partner du cabinet d’affaires et président de l’AARPI.

Pierre Callède, associé au sein de Vaughan Avocats depuis 2008, a été élu le 18 avril 2014 par l’ensemble des associés pour devenir managing partner du cabinet, structuré en Association d’Avocats à Responsabilité Professionnelle Individuelle (AARPI). Bruno Courtine, qui avait proposé la candidature de Pierre Callède aux associés, prend de nouvelles responsabilités au sein du cabinet après 9 ans à la présidence de l’AARPI.

Une gouvernance alignée avec le plan stratégique

Vaughan Avocats s’était engagé en 2012 à diversifier ses activités hors du droit du travail et à se développer hors de Paris. Plusieurs actions fortes ont été menées en ce sens ces deux dernières années : un bureau a été ouvert à Bamako (Mali) en 2012, un autre à Rennes en 2013. Le bureau de Toulouse a été renforcé avec l’arrivée de quatre associés en 2013. Les activités du cabinet en droit social, mobilité internationale, corporate M&A et fiscalité, se sont progressivement élargies à l’immobilier, à la concurrence, au droit de l’Union européenne et à l’IP-IT. Les 16 associés ont tout naturellement choisi d’aligner le modèle de gouvernance du cabinet sur les choix stratégiques qui guident son développement depuis plusieurs années.

Pierre Callède, responsable du bureau de Sophia Antipolis, devient managing partner  

Pierre Callède est basé en région comme 8 associés sur les 16 que compte le cabinet. Son activité, ouverte sur l’international, s’exerce dans le corporate M&A, une expertise commune à tous les bureaux du cabinet.

Associé en corporate M&A, responsable du bureau de Sophia-Antipolis qu’il a fondé en 2008, Pierre Callède a exercé dans différents cabinets internationaux sur des opérations complexes de haut de bilan et des transactions transfrontalières depuis Paris et New York : Archibald (1990-1992), puis Deloitte (1992-1997) et Ernst & Young (1998-2002). En 2002, il a créé sa propre structure au sein de laquelle il a exercé comme avocat jusqu’à son arrivée au cabinet en 2008. Il est diplômé du DJCE  de Montpellier et d’une maîtrise en droit des affaires obtenue à l’Université de Bordeaux ; il dispose de certificats de spécialisation en droit des sociétés et droit de la distribution.

Au sein de Vaughan Avocats, Pierre Callède a développé une approche spécifique des entreprises innovantes, qu’il accompagne de la création à la cession. Passionné par l’innovation et impliqué dans son écosystème, il anime le mouvement French Riviera Tech, qui œuvre à la labellisation French Tech de la Côte d’Azur.

Une gouvernance plus structurée pour promouvoir les différentes expertises et bureaux du cabinet

L’implication des associés est structurée dans la nouvelle gouvernance : travaillant en binômes pour favoriser les regards croisés entre bureaux et expertises, les associés prennent en charge les différentes fonctions décisionnelles (informatique, RH, communication…).

Bruno Courtine apporte son conseil dans l’organisation des activités du bureau parisien. Associé au sein de l’équipe droit social, qui réunit 25 avocats à Paris et en région, il continue également à impulser la nécessaire mutation de la pratique du droit social au sein du cabinet.

L’affirmation d’un positionnement : « Le droit et la fiscalité des affaires avec l’héritage du droit social »

Vaughan Avocats a construit son développement sur le constat qu’une bonne prise en compte des enjeux humains participait au succès de la stratégie économique et financière de l’entreprise. Partant du constat d’échec de nombreuses opérations, le cabinet propose un regard neuf combinant le droit et la fiscalité des affaires avec le droit social, notamment dans des situations de structuration, réorganisation, restructuration et reconversion industrielle.

La nouvelle gouvernance du cabinet est un pas supplémentaire dans l’affirmation de ce positionnement. La volonté de faire évoluer la pratique du droit social au sein du cabinet soutient cette réflexion.

Pour Bruno Courtine, associé : « Je suis heureux de voir la gouvernance du cabinet renouvelée. Nous étions tous convaincus de la pertinence d’un nouveau modèle hors du droit social, et de la nécessité d’exercer au plus près de nos clients. Qui mieux que l’un de nos associés, en région et en corporate M&A, pour porter les ambitions du cabinet ? Je continue bien entendu cette œuvre commune et travaille en étroite collaboration avec Pierre Callède pour faire rayonner Vaughan Avocats en France et à l’international. »

Pierre Callède, managing partner : « Tout le cabinet est mobilisé autour d’un projet commun de développement. Nous croyons dans ce positionnement, qui dans cette période de bouleversements, a tout à apporter aux entreprises et aux dirigeants ».