Entre désir de réussite et risque de surinvestissement, comment concilier vie professionnelle et vie privée ? Le rapport au travail évolue et les salariés ont de plus en plus de difficulté à trouver le juste équilibre. Selon une enquête* exclusive réalisée par OfficeTeam, recruteur spécialisé, 34 % des Directeurs/Responsables des Ressources Humaines interrogés en France constatent une augmentation de la problématique de l’empiètement de la vie professionnelle sur la sphère privée. Ils sont 56% à estimer que cette préoccupation demeure au même niveau, et seulement 10% à noter une baisse au cours des 12 derniers mois.

Office Team propose 5 conseils pour concilier vie professionnelle et vie privée et rétablir l’équilibre rapidement :

1.      Fixer ou rétablir des limites claires

Il est indispensable de se fixer – ou de rétablir – des limites claires avec sa vie professionnelle afin de préserver son temps libre. Il est recommandé de ne pas prendre l’habitude d’emporter du travail à domicile, même si celui ne prend que quelques instants. Sanctuariser sa vie personnelle permet d’établir une distance nécessaire pour se ressourcer. L’une des premières mesures à prendre pour cela est d’instaurer des coupures technologiques pour se consacrer pleinement à soi et à son entourage. Tous les appels ou courriels reçus doivent-ils impérativement être consultés, nécessitent-ils une réponse immédiate ? Sauf en cas d’urgence, leur traitement peut, la plupart du temps, attendre le retour au travail.

2.      Etablir une liste des tâches et des priorités

L’une des premières causes de l’empiètement de la vie professionnelle sur la vie privée est l’impression d’être dépassé par les tâches à accomplir et leur urgence. Afin d’avoir une visibilité optimale, il est utile d’établir quotidiennement une liste des activités et des priorités. Cette liste aide à apprécier chaque tâche à sa juste valeur et de hiérarchiser leur exécution. Ce regard plus objectif permet d’accomplir le plus important et/ou le plus urgent, de reporter ce qui est secondaire. Cette rationalisation contribue à une meilleure organisation et à une meilleure gestion du temps professionnel pour qu’il ne vienne pas prendre sur celui de la vie privée.

3.      Savoir déléguer

Vouloir tout assumer conduit souvent à accentuer la pression sur soi et à faire déborder ses obligations professionnelles au-delà de leur cadre. Etre responsable ne signifie pas être seul/e. Manager, c’est aussi savoir déléguer, partager. C’est un moyen d’optimiser sa charge de travail en la répartissant équitablement en fonction des compétences de ses équipes, mais c’est aussi une opportunité pour des collaborateurs/trices de développer leurs compétences et de faire preuve de leurs talents sur des dossiers dont ils/elles n’avaient pas eu auparavant la responsabilité.

4.      Prendre soin de soi

Le travail est un engagement de l’esprit, mais aussi du corps qui peut avoir un impact sur le bien-être voire sur la santé. La conscience professionnelle ne doit pas justifier de prendre systématiquement le dessus au détriment de la vie privée. La performance implique au contraire l’équilibre. Prendre soin de soi est indispensable, y compris pendant son temps de travail. S’accorder une pause, prendre l’air, couper momentanément ses connexions sont autant de ponctuations d’une journée.

5.      Explorer les alternatives pour travailler autrement

L’évolution des modes de travail, des technologies offrent des alternatives qui peuvent être intéressantes pour un meilleur équilibre vie professionnelle – vie privée. Envisager une organisation de son emploi du temps pour avoir des jours de repos supplémentaires ou partir plus tôt certains jours sont des questions à aborder avec son entreprise. Nombre de salariés n’osent parfois pas le faire : travailler autrement ne signifie pas travailler moins ou moins bien, mais souvent mieux.

    

« Un équilibre acceptable entre les responsabilités professionnelles et personnelles est une lutte continue. Beaucoup de salariés tentent aujourd’hui de faire face à des charges de travail en constante expansion, tout en prenant soin de leurs parents parfois âgés, de leurs enfants parfois en bas âge ou même les deux, constate Gaëlle Marre, Director d’OfficeTeam. Pour ne pas se laisser déborder de toutes parts et économiser son énergie en stressant inutilement, il est important de commencer à définir sa propre frontière entre ces 2 univers et de partager sur le sujet avec son management, son entreprise.  »

        

Source : enquête Office Team menée par un institut de sondage indépendant en décembre 2013 auprès de 200 Directeurs/Responsables des Ressources Humaines d’entreprises en France