L’expert du recouvrement se mobilise aux côtés des familles monoparentales

La monoparentalité est l’une des principales causes de surendettement des particuliers. C’est pourquoi DSO-Interactive, et son PDG, Jean-François Bensahel, se mobilisent en signant la Charte de la Monoparentalité, pour aider ces familles à faire face à des contraintes financières trop lourdes, et contribuer à gérer les multiples problématiques personnelles et professionnelles, spécifiques à ces populations.

Monoparentalité et surendettement : un lien trop souvent constaté

En 40 ans, le nombre de familles monoparentales a presque triplé en France, représentant désormais 1 famille sur 5. « Ces familles sont les premières victimes de la crise selon le CREDOC (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie), les premières victimes du surendettement selon le CRESUS (Chambre Régionale du Surendettement Social) et les premières victimes de la pauvreté, selon l’Observatoire national de la pauvreté. Ces femmes (85% des femmes sont à la tête de familles monoparentales, contre 15% d’hommes) cumulent tous les défis : elles ont du mal à trouver un emploi et quand elles y parviennent, c’est à temps partiel. Puis, lorsqu’elles n’ont pas de gardes d’enfant, elles ont alors des difficultés à garder leur job ».

La Charte de la Monoparentalité, un projet sociétal ambitieux

La Charte de la monoparentalité est un projet lancé par Christine Kelly, membre du CSA, écrivain et ex-journaliste dans le cadre de sa fondation K d’urgences. Depuis quatre ans, sous l’égide de la Fondation de France, K d’urgences vient en aide aux familles monoparentales, en métropole et en Outre-Mer, notamment pour le retour à l’emploi et la garde d’enfant.

Le lundi 2 juin 2014, pour la première fois, seront rassemblées une vingtaine d’entreprises (16 entreprises, 2 villes, 4 associations), membres du Comité stratégique, lors de la signature d’une charte de la monoparentalité.

Ces entreprises s’engagent à aider les parents solo pendant tout leur parcours professionnel, afin de leur permettre de jongler entre difficultés familiales et contraintes professionnelles. On compte parmi ces signataires : L’Oréal, Accenture, APHP, Unilever, GDF Suez, LCL , Dior, Randstad, System U, et DSO-Interactive. La signature de cette charte se déroulera à l’Hôtel de Ville de Paris, de 18h à 20h30.

La soirée sera ouverte par Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, et Anne Hidalgo, maire de Paris.

DSO-Interactive : un engagement concret

Via cette charte, les entreprises livrent les pratiques spécifiques mises en place pour l’accompagnement de leurs collaborateurs en situation de monoparentalité : garde d’enfants, organisation du travail, ou encore aide au logement.

La société DSO-Interactive s’engage notamment sur les problématiques de garde d’enfants et d’organisation du temps de travail.

 « Afin d’aider le parent, salarié depuis plus d’un an, qui se retrouve en situation de monoparentalité et doit augmenter le nombre d’heures de garde de son enfant dont il a juridiquement la charge, nous proposons jusqu’à 1 830€ d’aide financière pendant un an, sous forme de ‘CESU préfinancés’, dès lors que la séparation a lieu en cours de vie du contrat de travail » précise son PDG, Jean-François Bensahel.

DSO-Interactive s’engage également à accepter de droit toute demande d’aménagement du temps ou des conditions de travail suivantes, révisable annuellement : temps partiel dans la limite d’un 3/5ème, télétravail dans la limite de 20% du temps de travail, horaires décalés.

A propos de la Fondation K d’urgences

Créée le 19 avril 2010 sous l’égide de la fondation de France la Fondation K d’urgences’est la seule fondation en France dédiée aux familles monoparentales. Elle intervient en métropole et en outremer. L’association K d’urgences a aussi été créée. C’est Christine Kelly, membre du CSA, écrivain et ex-journaliste, qui a lancé et qui préside cette fondation. Depuis sa création, plus de six mille personnes ont été aidées par K d’urgences.

Site web : http://www.kdurgences.org/

A propos de DSO-Interactive

Fondé en 2001, le groupe DSO-Interactive a créé la première plateforme d’intermédiation entre les Donneurs d’Ordres et les Huissiers de Justice. Depuis, le groupe a étendu son savoir-faire à tous les segments de la gestion de créances impayées.

Grâce à l’originalité de sa structure, à sa méthode unique et à son partenariat privilégié avec le premier réseau en France d’Huissiers de Justice, DSO-Interactive propose aux Donneurs d’Ordres un haut niveau de performance dans un respect total de leur image et dans une volonté permanente d’accompagner au mieux les débiteurs.

Chiffres clés :

CA 2013 : 21.7 millions d’euros
Effectif : 160 collaborateurs en interne et 1200 agents en externe utilisateurs de la plateforme DSO Interactive
Filiales : EuroActing, EuroCall et Prestalliance
Réseau de 450 Huissiers de Justice sur tout le territoire français
Plus de 2.5 millions de dossiers impayés pour compte de tiers pris en charge par DSO en 2013

Site web : www.dso-interactive.com