Concept vague pour certains, réalité pour d’autres, le nomadisme professionnel s’est affirmé depuis quelques années comme un nouveau mode de travail. Le blog Ciel, mon bureau !, spécialiste de la vie d’Entreprise et de bureau, vous propose un focus sur ce phénomène qui tend à se répandre au sein des entreprises françaises.
 
Qu’est-ce que le nomadisme ?
 
Il peut prendre deux formes :
Le nomadisme intra-entreprise désigne tout travail effectué hors de son poste habituel tout en se trouvant au sein même de son entreprise. Entre donc dans ce cas, tout le temps passé en salle de réunion, en salle de visio-conférence, dans le bureau d’un collaborateur ou même dans un espace collaboratif destiné au travail de groupe.
Le nomadisme extra-entreprise définit toutes les tâches effectuées en mobilité hors de son entreprise. Par exemple, toute personne en télé-travail contractuel ou en télé-travail en débordement, pour celle qui travaille le week-end, se retrouve dans ce cas de figure.
 
La France à la traîne
 
Selon l’étude Demain, tous nomades ! effectuée par JLL, le nomadisme en entreprise fait de plus en plus d’adeptes. En 2011, année de réalisation de l’étude, on dénombrait un milliard de travailleurs nomades à travers le monde. La France accuse un léger retard : la même année, 18% des travailleurs Européens étaient concernés par le télé-travail alors que l’on estime en 10 et 15% les effectifs de « télé-travailleurs » en France. Autre chiffre clé de l’étude, la frontière entre vie professionnelle et vie privée est « peu » ou « pas du tout » marquée pour 43% des cadres sondés. Egalement, 70% d’entres eux continuent à travailler une fois rentrés à leur domicile.
 
Les travailleurs étant de plus en plus mobiles, le nomadisme professionnel constitue une réponse appropriée. Par exemple, on estime qu’un travailleur francilien passe entre 1h30 et 2h30 dans les transports par jour. La récupération de ce temps précieux sur le temps de travail constitue une des applications face à cette contrainte incompressible.
 
Le nomadisme : une réponse adéquate aux évolutions de la société
 
L’enjeu du nomadisme est d’exploiter tout le potentiel des évolutions ainsi que des nouveaux modes de management pour améliorer la productivité des travailleurs.
Ainsi, l’appropriation des évolutions technologiques permis par internet comme le wi-fi, de tous les outils nomades qui ont permis la dématérialisation de l’entreprise et du nouveau rapport au temps marquée par une frontière de plus en plus poreuse entre vie privée et vie professionnelle constituent le terreau favorable à l’application du nomadisme. Tous ces outils ont permis d’accroître la mobilité des collaborateurs. Selon JLL, on estime à 60% le taux d’occupation des bureaux en Île-de France. Toutefois, le nomadisme ne s’improvise pas. Il doit s’inscrire dans un projet d’entreprise clairement défini conjugué à un monde de management adapté.