Le moral des demandeurs d’emploi est au plus bas : 80% d’entre eux pensent que le chômage va augmenter dans les 3 prochains mois

Selon le 1er baromètre exclusif réalisé par OpinionWay pour Qapa.fr sur « Le moral des demandeurs d’emploi », auprès d’un panel de 2 500 demandeurs d’emploi inscrits sur le site Qapa.fr et représentatif de la population des demandeurs d’emploi en France, les Français sont optimistes et confiants dans leur propre capacité à retrouver un emploi dans les 3 mois à venir. En revanche, peu d’entre eux font confiance au gouvernement pour diminuer le nombre de chômeurs, alors que la lutte contre le chômage est la priorité N°1 du Chef de l’Etat.

Les demandeurs d’emplois ne voient aucune amélioration à venir sur le marché du travail en France…

80% des demandeurs d’emplois pensent que le chômage va augmenter dans les trois mois qui viennent, dont 43% qu’il va fortement augmenter. Les plus âgés (85% parmi les 50 ans et plus) et les habitants du nord est (87%) sont les plus pessimistes, tout comme les personnes qui recherchent un emploi depuis un an ou plus (84%). Ce pessimisme sur l’évolution du marché du travail en France n’est pas modifié par l’annonce du pacte de responsabilité, attendu comme sans effet sur l’emploi par les deux tiers des personnes interrogées.

Mais ils restent majoritairement confiants concernant leur situation personnelle

69% des demandeurs d’emplois pensent retrouver un emploi dans les trois mois qui viennent, même si seuls 23% affichent cette confiance avec certitude. Toutefois, on constate que l’ancienneté au chômage structure très fortement cette confiance dans la capacité à réintégrer le marché du travail : si 80% des demandeurs d’emploi depuis moins de 3 mois sont optimistes dans leur capacité à retrouver un travail, ils ne sont que 52% parmi ceux qui sont au chômage depuis deux ans ou plus. Le baromètre Qapa.fr mesure donc un paradoxe très important entre le pessimisme sur la situation globale de l’emploi en France et la vision très optimiste de leur situation personnelle.

Près d’un demandeur d’emploi sur deux pointe l’inadéquation entre leur profil et les emplois à pourvoir

Les demandeurs d’emplois sont divisés sur l’état du marché du travail dans le pays : si 54% pensent qu’il n’y a pas de travail tout court, 44% estiment que c’est surtout leur profil et leurs compétences qui ne correspondent pas au marché. Cette perception se révèle très clivante selon l’âge et l’ancienneté au chômage : plus on est âgé, plus on est demandeur d’emploi depuis longtemps et plus on estime que c’est l’ensemble du marché du travail qui se porte mal (60%). À l’inverse, les demandeurs d’emplois de moins de 35 ans sont presque aussi nombreux à constater un décalage entre les offres d’emplois et leur profil ou leurs compétences.

Stéphanie DELESTRE – présidente et fondatrice de QAPA.fr : « Ce baromètre QAPA.fr est une première en France. C’est en effet la première fois qu’une entreprise donne la parole aux demandeurs d’emplois sur leur perception de la situation de l’emploi. C’est aussi la première fois qu’une entreprise donne la parole aux demandeurs d’emplois, ou aux personnes qui sont en veille pour trouver un nouvel emploi, sur les annonces ou réformes qui les concernent directement (ici le pacte de responsabilité). Je suis très fière d’être à l’origine de cette idée. Les résultats de ce 1er baromètre QAPA.fr font apparaître deux paradoxes : D’abord que les demandeurs d’emplois Français sont plus confiants et optimistes dans leur capacité personnelle à retrouver un emploi qu’en celle du Gouvernement qui en a pourtant fait sa priorité des priorités. Les Français ont tellement confiance en eux qu’ils ne sont pas prêts à changer de profil pour coller au marché de l’emploi alors même que 600 000 emplois demeurent non pourvus en France».

Etude