Pour 92% des actifs, les méthodes de recrutement actuelles devraient davantage tenir compte de la personnalité du candidat

Pour 92% des actifs, les méthodes de recrutement actuelles devraient davantage tenir compte de la personnalité du candidat.

Pour 93% des actifs, les méthodes de recrutement actuelles devraient être plus humaines.

55% des 25 à 34 ans considèrent qu’être en adéquation avec la culture de l’entreprise est un atout pour décrocher un job.

48% des actifs se disent ouverts  à toute opportunité professionnelle qui se présenterait.

La recherche d’emploi : un « candid’acteur » pour surmonter ce parcours du combattant

3 atouts clés pour trouver un emploi : ténacité (61%), répartie (55%) et réseau (53%)

Pour une très large majorité d’actifs, trouver le métier de ses rêves n’est plus une question de chance, c’est avant tout une question de ténacité et de capacité à prendre son avenir en main. La persévérance (61% des citations),  la répartie et le relationnel (55%), ainsi que la capacité à se constituer un « réseau » (53%), sont considérés  comme les trois principaux atouts pour décrocher un emploi. D’ailleurs, un tiers des actifs a compris l’intérêt d’être proactif en s’inscrivant sur un site de recrutement, parmi lesquels 24% consultaient régulièrement les offres lors de leur dernière recherche d’emploi.

Les jeunes auraient-ils tout compris ?

Certains processus classiques de recrutement semblent atteindre aujourd’hui leurs limites. Ainsi, pour plus de 9 actifs sur 10, les méthodes de recrutement actuelles devraient être plus humaines (93%) et davantage tenir compte de la personnalité du candidat (92%)!

On la dit tout à la fois mercenaire et flemmarde, désabusée et hyper ambitieuse… cette génération Y reconnaît surtout « le lien » avec l’entreprise: 55% des 25 à 34 ans considèrent qu’être en adéquation avec la culture de l’entreprise est un atout pour décrocher un job. Le collectif prend alors son sens, en devenant un espace de conseil et de solidarité pour « faire avec, ensemble».

Humanisme et maturité : en attente d’une relation employeur /employé « adulte ».

Les actifs apparaissent désireux d’évoluer dans un cadre humain structuré par une relation mature avec leur employeur.

L’attente de davantage d’humanité dans les méthodes de recrutement fait écho aux  motivations à choisir telle ou telle entreprise. Ainsi, une majorité d’actifs y recherche une bonne « ambiance de travail et de collaboration » (96% dont 67% de « très important »), permettant de se sentir bien au travail entre collègues mais encore de travailler mieux et plus efficacement. Par ailleurs, pour 67% d’entre eux il est très important que l’entreprise favorise une bonne ambiance de travail et la collaboration, et pour 52% qu’elle laisse la possibilité d’organiser au mieux son travail

Enfin, la carrière professionnelle est appréhendée différemment. Fini le « pour le meilleur comme pour le pire »  désormais  c’est  « Quand le cœur n’y est plus… »: Si plus de 46% des actifs se disent fidèles à leur employeur, tout autant voire plus encore (48%) se disent « ouverts » à toute opportunité qui se présenterait… sans être totalement « à l’affût » (6%) !

Fiche technique : Enquête réalisée par CSA pour Monkey tie, le premier site de recrutement affinitaire, auprès d’un échantillon de 500 actifs issus d’un échantillon représentatif de la population active, occupée comme inoccupée en France selon la méthode des quotas. Étude menée du mercredi 9 au vendredi 11 avril 2014 sur Internet.