La quatrième édition du rapport BearingPoint Institute recommande aux entreprises de développer des écosystèmes robustes, à la fois sources d’innovation et de rupture

Paris, le 23 avril 2014 – D’après la quatrième édition du rapport BearingPoint Institute publiée ce printemps, le succès ou l’échec d’une entreprise dépend de sa capacité à s’adapter plus rapidement que jamais à l’évolution de son environnement. Qu’il s’agisse de sécuriser son réseau mondial de fournisseurs, de développer les compétences nécessaires pour exploiter un volume de données sans précédent ou d’intégrer des partenaires extérieurs, ce rapport examine des stratégies permettant de réussir dans un monde connecté et dynamique.

La compagnie d’assurance intelligente : intégration du Big Data dans la stratégie d’entreprise

  • Bastion du secteur des services financiers, le modèle actuariel est menacé par les nouveaux acteurs du marché.
  • Les compagnies d’assurance considèrent les technologies comme une solution : selon le nouveau rapport BearingPoint Institute, 71 % des personnes interrogées placent le Big Data et l’analyse avancée en tête de leurs priorités d’ici 2018. 
  • En conclusion, les solutions ne se limitent pas au déploiement de technologies et au développement de compétences : les compagnies d’assurance doivent élaborer une réponse globale intégrant les trois autres piliers décrits dans le rapport.

 

Utilities x.0 : les sociétés du secteur de l’énergie se préparent pour un nouveau départ

  • Le secteur de l’énergie est confronté à des bouleversements rapides. Tout porte à croire que les smart grids et les sources d’énergie renouvelables vont diviser ce marché au fil de sa décentralisation. La direction que chaque entreprise souhaitera prendre influencera la nature de son écosystème, qu’elle décide d’adopter des technologies intelligentes ou de placer le consommateur au cœur de ses activités.
  • Selon une enquête réalisée par le BearingPoint Institute, 45 % des entreprises sondées estiment que la production d’énergie virtuelle représentera plus de 5 % de leur production totale en 2025.
  • Reposant sur cette enquête originale, le BearingPoint Smart Utilities Index identifie les cinq compétences que les entreprises doivent développer et les trois nouveaux modèles économiques dont elles vont devoir tenir compte.

 

Vos fournisseurs stratégiques vont-ils devenir des partenaires catastrophiques ?

  • La sous-traitance a longtemps été considérée comme une solution de facilité pour les entreprises occidentales qui cherchent à tirer parti de la main-d’œuvre bon marché des pays les moins chers. Toutefois, les salaires des pays de l’Est augmentent plus rapidement que ceux des pays de l’Ouest ; en conséquence, les options diminuent. 
  • Selon les conclusions du livre blanc de la huitième édition de l’Observatoire des Achats de BearingPoint, les entreprises demandent doivent prendre les devants et aider les fournisseurs confrontés à des difficultés en s’appuyant sur un système d’alerte précoce qui identifie les problèmes et laisse aux entreprises le temps de stabiliser leur écosystème avant qu’il ne compromette leurs activités de l’intérieur.

 

Récompenser les parties prenantes, pas les actionnaires

  • Les consultants Charles Hampden-Turner et Fons Trompenaars de THT Consulting recommandent vivement d’adopter une stratégie à long terme, visant à satisfaire les parties prenantes plutôt que les actionnaires.
  • Selon eux, une telle stratégie offre un avenir durable et plus rentable pour tous.

 

Darwin peut-il nous apprendre à nous adapter à l’ère du client digital ?

  • Un nouveau livre publié conjointement par BearingPoint et West Monroe Partners, Darwinism in a consumer driven world, s’inspire de la théorie de l’évolution de Charles Darwin datant de 150 ans et fournit des conseils concrets aux entreprises concernant leur modèle économique et leur stratégie de gestion de la relation client.

 

Les dix futures erreurs des entreprises en matière de planification stratégique

  • Les associés de BearingPoint dressent la liste des dix principales erreurs que les entreprises sont susceptibles de commettre au cours des prochaines années, et fournissent des solutions concrètes permettant de les éviter…

 

Per Jacobsson, Associé chez BearingPoint en charge du BearingPoint Institute, déclare au sujet de la quatrième édition du ‘BearingPoint Institute Report’ :

« Dans l’environnement professionnel comme dans la vie privée, nous commettons trop souvent l’erreur de nous concentrer sur nous-mêmes, plutôt que d’élargir les horizons et de chercher à collaborer. Reposant sur une étude et une analyse originales, cette quatrième édition du rapport BearingPoint Institute conclut que nous pouvons réussir ensemble ou échouer individuellement. Nous espérons que ce numéro aidera nos clients et nos lecteurs à stimuler leurs écosystèmes actuels et à voir le monde différemment ».

A propos du BearingPoint Institute

L’ambition du BearingPoint Institute va bien au-delà du simple débat d’idées. Notre éclairage original a pour ambition de contribuer aux sciences de gestion mais aussi d’aider les décideurs à mieux comprendre l’évolution de l’économie en leur offrant une vison concrète et pragmatique inspirée des missions que nous menons avec nos clients, et enrichies par la recherche. Pour mener à bien ce projet, le BearingPoint Institute repose sur trois piliers : l’expertise des auteurs des études, l’équipe Leadership composée des associés de BearingPoint et l’« advisory board » indépendant composé de chefs d’entreprise et d’universitaires issus de l’élite des écoles et des universités de management du monde entier.