« En matière de compétences mobiles, nous sommes au même stade que pour le web dans les années 2000 », analyse Olivier Fécherolle. Il est donc temps pour la RH de faire un premier état des lieux de ses pratiques : de quelles compétences mobiles bénéficie-t-elle en interne ? Quelle est la place du mobile dans ses projets ? Quelles sont les attentes des collaborateurs à cet égard ? En bref, il ne s’agit plus d’externaliser ponctuellement le développement d’outils mobiles, mais au contraire d’internaliser une stratégie pour intégrer le mobile dans tous les processus.

3 tendances qui bouleversent les RH