Selon une enquête* réalisée par Robert Half, leader mondial du recrutement spécialisé, le sous-effectif est pour près d’1 DRH (Directeur/Responsable des Ressources Humaines) sur 2 la principale raison qui empêche les salariés de réaliser l’intégralité de leurs tâches journalières.

Déficit de personnel et surcharge de travail

Le manque de salariés en CDI (pour 27% des DRH) couplé à celui d’intérimaires (pour 19% des DRH) explique ce déficit de productivité. Logiquement, une charge de travail excessive des salariés est la troisième raison avancée (pour 27,5% des DRH).

Une communication et/ou un management insuffisants ou déficients viennent ensuite pour 13,5% des DRH.

Une perte de 1 à 20 % de productivité quotidienne pour plus de 70% des DRH

L’impact sur la productivité est majoritairement évalué entre 1 et 10% de missions journalières non effectuées par un salarié selon 38% des DRH, et entre 11 et 20% pour 32,5% d’entre eux ; ce qui démontre les conséquences significatives pour l’entreprise, notamment dans un contexte de concurrence aiguë et de tension économique.

Trop de travail, effectifs insuffisants : 46% des DRH français inquiets !