5 raisons pour transformer la formation avant qu’elle ne se fossilise, selon Franck Perrier

  • 30 % des métiers de 2030 n’existent pas aujourd’hui.

  • La récente réforme de la formation professionnelle bouleverse les budgets de formation.

  • Les freins technologiques sont tombés : dorénavant, les apprenants ont accès à tous les contenus ATAWAD (anytime, anywhere, any device).

  • La connaissance devient gratuite, à l’image de Wikipedia ou de Slideshare.

  • La formation traditionnelle ne représente que 10 % du savoir des apprenants.

 

Une seule réponse : l’apprentissage social

Co-apprentissage, collaboration, co-présence (et meme crowdsourcing)… “Ce « C»est l’oxygène qui sort nos apprenants de l’isolement et leur permet de vivre ensemble une expérience », observeFranck Perrier. Ce spécialiste du digital learning propose 5 pistes pour engager la démarche.

 

  • Miser sur la qualité et la démocratisation du savoir à travers les MOOC – massive online open courses – à l’image des plateformes telles que la Khan Academy ou Learnist.

  • Développer la création interne. « Le site de TED-Ed permet par exemple d’aller chercher des vidéos pour créer ses propres contenus ».

  • Intégrer davantage de jeu dans la formation.

  • Evénementialiser les programmes.

  • Exploiter les données et le « quantified-self » pour concevoir des parcours de formation.