Mauvaise perspective pour l’emploi : la France stagne à la dernière place du Baromètre européen du recrutement des cadres
 
L’Ecssa* et Syntec Conseil en Recrutement publient leur baromètre européen trimestriel sur l’emploi des cadres. Cet indicateur clé pour comprendre et anticiper le marché de l’emploi en Europe pour les six prochains mois est aussi un baromètre de l’activité, de la santé et de l’optimisme des entreprises.

La déprime en France
La France n’en finit pas de s’enfoncer dans la sinistrose. Trois mois après avoir atteint un plancher bas et occupé, pour la première fois dans l’histoire du baromètre, la dernière place du classement, la France continue de perdre confiance. Ainsi, 95% des cabinets conseil en recrutement estiment que l’activité a régressé depuis le printemps. Pire, ils ne sont que 25% à envisager une reprise au cours du prochain semestre. Traditionnellement, le marché du recrutement des cadres reflète la tendance générale du marché de l’emploi.

La reprise en Allemagne
Après avoir connu une vague de morosité au printemps, les Allemands ont retrouvé le sourire et la seconde place du classement. Ainsi, la moitié des cabinets de conseil en recrutement allemands estiment que le marché est « satisfaisant » et un quart le trouvent même « bon ». Ils sont 46% à miser sur une hausse de leur activité au cours des six prochains mois.

L’euphorie luxembourgeoise
Après avoir connu une courte période déprime, le Luxembourg redresse la tête et affiche l’indice (+54) le plus optimiste des 6 pays européens. Ils sont 45% à juger leur carnet de commande supérieur au budget prévisionnel et près de 75% à miser sur une hausse de leur activité dans les prochains mois. Là aussi, un record européen qu’il faut néanmoins relativiser compte tenu de la taille du marché luxembourgeois.

En moyenne, les 6 pays européens analysés dans le baromètre Ecssa affichent un indice à nouveau favorable (+ 5,9 points) et en hausse de 11,9 points sur l’état actuel de leur marché du recrutement et sur les perspectives d’activité des cabinets conseils.

Rendez-vous en janvier pour la prochaine livraison de ce baromètre.

*Ecssa : La Confédération Européenne des Cabinets de Conseils en Recrutement des Cadres a été créée en 2004. Elle se compose aujourd’hui de sept pays : l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, la France, l’Italie, le Luxembourg et le Royaume-Uni. Elle représente ainsi plus de 600 cabinets conseils en recrutement à travers l’Europe.
Depuis 2011, la présidence d’ECSSA est assurée par Etienne Deroure, Administrateur de Syntec Conseil en Recrutement et dirigeant du cabinet conseil en recrutement Positis.