« Des médias sociaux au Social Business »

2ème édition du Baromètre Entreprise et médias sociaux d’Idaos Lab 

** Volet II **

Médias sociaux : l’organisation en retard sur les ambitions des entreprises

4 constats alarmants 

Après le volet 1 (25 000 vues sur SlideShare) sur l’impact marketing des médias sociaux, Idaos Lab souligne dans ce volet 2 l’impact des médias sociaux sur l’organisation de l’entreprise. Et identifie 4 points de vigilance majeurs qui peuvent se révéler comme 4 pistes de solution.

Paris, le 18 mars 2014

Alerte n°1 : L’organisation des entreprises est en retard sur leurs ambitions Social Media

  72% des dirigeants déclarent que les médias sociaux sont une priorité stratégique. Elle fait partie intégrante de la transformation digitale de l’entreprise qui est un objectif stratégique pour 91%.

  Mais l’organisation ne suit pas : moins d’une entreprise sur deux (47%) a une direction clairement identifiée qui coordonne l’action sur les médias sociaux.

  Par défaut, le service Communication est le plus souvent en charge de la présence de l’entreprise sur les médias sociaux (44% des cas) ; dans 27% des cas, c’est la Direction Générale.

Alerte n°2 : Les médias sociaux permettent de recruter, pas de fidéliser

  Les médias sociaux professionnels sont aujourd’hui plus utilisés que les sites Emploi : pour recruter ou promouvoir la marque employeur, les entreprises utilisent à 66% des réseaux sociaux de type LinkedIn et Viadeo, contre 55% des sites internes ou externes dédiés à l’emploi.

  Les médias sociaux apparaissent toutefois comme plus efficaces pour recruter que pour retenir les salariés. Pour 72% des dirigeants, ils aident au renforcement de l’image de l’entreprise, et pour 63% ils permettent de mieux recruter. Mais ils ne favorisent la rétention des employés que pour 25% des personnes interrogées.

 

Alerte n°3 : Sans réseau social interne à l’entreprise, le Social Media n’a pas de colonne vertébrale

  Un Réseau Social d’Entreprise (RSE) interne n’a été mis en place que dans une entreprise sur quatre (25%).

  Pour assurer sa réussite, plus des deux tiers des personnes interrogées (69%) estiment nécessaire que le top management s’engage et participe activement.

Alerte n° 4 : Livrés à eux-mêmes, les collaborateurs ne sont pas opérationnels

  Moins d’une entreprise sur trois (31%) voit une priorité dans la formation au digital de ses collaborateurs. Seule une entreprise sur huit (12%) a déjà mené un programme de formation dédié.

  Pourtant, le besoin de formation au digital a clairement été identifié par 77% des dirigeants, avec des salariés plutôt demandeurs (62%), voire très demandeurs (15%), avec en priorité la thématique « Réseaux et médias sociaux » (67%).

  Sans surprise dans ce contexte : seule 1 entreprise sur 5 considère que les collaborateurs sont opérationnels dans leur utilisation les médias sociaux.

« Sans formation, sans charte clairement définie et sans outil interne de type RSE, comment s’étonner que les collaborateurs n’utilisent pas les médias sociaux de façon pertinente et productive pour l’entreprise ? », déclare Franck Perrier, fondateur et directeur général d’IDAOS. « Les dirigeants ont compris l’intérêt des réseaux sociaux pour développer leur business, intégré qu’il leur fallait cadrer les pratiques, identifié les besoins de leurs collaborateurs en la matière ; après la théorie, il leur faut maintenant passer à la pratique ! »

Méthodologie et échantillon 

Deuxième édition du baromètre d’Idaos Lab sur la base d’un sondage annuel en ligne auprès d’un échantillon de 196 décideurs d’entreprises de tous secteurs, principalement membres des Directions Générales (26%), de la Communication (32%), du Marketing (16%), et venant à 40% d’entreprises de 1 000 employés ou plus.

L’appel à participation a été conduit de manière à viser des leaders d’opinion sur la problématique des médias sociaux. Enquête réalisée en décembre 2013.