Pour 98 % des responsables des RH interrogés, la visioconférence permet aux entreprises d’abolir les distances et de supprimer les barrières culturelles en vue d’améliorer la productivité.

Points forts :

·         Une nouvelle façon pour les RH de communiquer et de façonner la culture de l’entreprise

·         Des avantages en termes de gestion des compétences, recrutement, formation, productivité et souplesse de l’environnement de travail

 

Paris, le 20 mars 2014 – Selon les résultats d’une enquête menée par Redshift Research pour Polycom, Inc. (Nasdaq : PLCM), les responsables RH utilisant la vidéo quotidiennement au bureau déclarent qu’ils privilégieront la collaboration vidéo à la messagerie électronique comme mode de communication professionnel d’ici à trois ans. La majorité des répondants (56 %) indiquent que la vidéo pourrait être leur moyen de communication professionnel de prédilection, largement devant la messagerie électronique (49 %) et la téléconférence audio (32 %).

 

L’enquête menée auprès de décideurs dans douze pays montre que la très grande majorité des responsables RH interrogés (98 %) voient dans la visioconférence un moyen de réduire les distances et d’améliorer la productivité entre les équipes travaillant dans différentes villes et différents pays.

 

Les résultats révèlent également que les équipes RH font de plus en plus souvent appel à la vidéo dans le monde entier. Interrogés sur leurs moyens de communication préférés, les répondants placent la visioconférence dans le trio de tête, en troisième position (46 %) derrière la messagerie électronique (88 %), la téléconférence et les appels vocaux (62 %). Parmi les autres moyens de communication cités par les responsables RH, figurent la webconférence, la messagerie instantanée et les médias sociaux.

 

Cette perception des professionnels RH est corroborée par le rapport 2013 du Groupe Aberdeen consacré à l’utilisation de la vidéo dans le cadre des recrutements. Ce rapport indiquait que 32 % des entreprises investissaient désormais dans les entretiens vidéo, contre 21 % en 2012. Le Groupe Aberdeen avait identifié trois raisons à cette croissance : la réduction des frais de déplacement, l’accélération des recrutements et la possibilité de contacter des candidats répartis sur différents sites.

 

Au-delà du recrutement, la vidéo permet aux entreprises de mettre en place des environnements de travail plus souples. En effet, elle réduit le temps de transport, augmente la satisfaction des collaborateurs et leur fidélité. Ainsi, la vidéo leur permet une grande maîtrise de l’équilibre travail/vie privée et accroît leur productivité.

 

Vanesa Mauree, Directrice des Ressources Humaines France chez Alain Afflelou remarque déjà les avantages qu’offre l’utilisation de la vidéo au service du recrutement. « J’ai fait passer des entretiens à des candidats pour des postes travers toute la France. Je ne voulais pas prendre une décision uniquement à partir d’un entretien téléphonique, il me fallait voir la personne afin d’avoir un avis plus juste mais faire venir tous les candidats à Paris coûtait bien trop cher. Les entretiens vidéo constituent la solution idéale et m’ont permis de voir davantage de candidats. Un bon entretien vidéo est aussi efficace qu’un entretien de visu », précise-t-elle.

 

« Outre l’amélioration de nos compétences, et l’accélération des phases de recrutement, la vidéo nous permet de retenir les talents auxquels nous tenons ; et ce grâce à une participation simplifiée à nos programmes de développement. Elle offre un environnement de travail souple à l’ensemble de nos collaborateurs », souligne Daniel Sonsino, Vice-président en charge de la gestion des talents chez Polycom. « Les améliorations en termes de recrutement, formation et souplesse de l’environnement de travail sont visibles et quantifiables. Les avantages intangibles de la collaboration vidéo sont tout aussi pertinents : une plus grande confiance, une productivité accrue, des échanges interculturels optimisés et une constitution plus efficace des équipes. »

 

Qu’elle s’appuie sur l’audio, la vidéo ou le contenu, la collaboration impacte de nombreuses facettes de la fonction RH : engagement et formation. En gérant leurs visioconférences, leurs enregistrements et ressources vidéo, les entreprises réduisent les budgets de formation, limitent les conflits d’emploi du temps (plannings/déplacements) et préservent le savoir lorsque les salariés quittent l’entreprise (départs volontaires et retraites). Ces avantages sont non seulement le résultat d’une collaboration simplifiée et régulière mais aussi d’un accès à la demande aux formations et au savoir. De plus, la possibilité d’enregistrer des sessions de formation en direct permettant aux collaborateurs de les visionner à leur convenance contribue à la rentabilisation de la diffusion des contenus. ».

 

« En tant que fournisseur de collaboration et de communications unifiées, nous appliquons ce que nous préconisons : utiliser des outils de collaboration vidéo pour améliorer la productivité et préserver l’engagement des collaborateurs », poursuit Daniel Sonsino. « Dans le monde entier, 100 pour cent des salariés de Polycom sont équipés d’outils tels que la visioconférence pour salles de réunions, ordinateurs portables ou appareils mobiles, et bénéficient ainsi d’un environnement de travail souple. »

 

A propos des enquêtes

Une synthèse du rapport du Groupe Aberdeen sur les avantages de la vidéo pour les professionnels et services RH
à travers le monde est accessible dans « Bridging Distance in the Talent Lifecycle ».

Découvrez comment l’équipe des Ressources Humaines de Polycom utilise les outils de collaboration vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=EFkuEdOJm_Q&feature=youtu.be

Pour d’autres informations sur les atouts des outils de collaboration vidéo pour les professionnels et services RH, consultez l’infographie sur la page de Polycom dédiée à l’abolition des distances et le site Web de Polycom.

 

L’enquête « Global View: Business Video Conferencing Usage and Trends » a été menée par Redshift Research à la demande de Polycom, Inc. Les données ont été recueillies auprès de 1205 décideurs de 12 pays répartis dans 4 zones : EMEA (Allemagne, Belgique, France, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni et Russie), Amérique du Sud (Brésil), Amérique du Nord (États-Unis) et APAC (Australie, Inde et Singapour). Les entretiens se sont déroulés entre le 25 août et le 9 septembre 2013. Le terme « décideur » désigne une personne agissant en tant que responsable, directeur ou propriétaire détenteur d’un pouvoir de décision dans l’entreprise. L’analyse des réponses données par les professionnels des RH a été effectuée entre janvier et février 2014.

 

A propos de Polycom       
Polycom aide les entreprises à développer les collaborations de manière efficace. Avec ses solutions sécurisées de voix, données et vidéos, plus de 400 000 sociétés à travers le monde défient les distances et peuvent ainsi accroitre leur productivité, réduire les délais de commercialisation, fournir de meilleurs services clients, contribuer à la formation et sauver des vies dans le cadre de la télémédecine. Polycom et son écosystème mondial proposent des solutions de collaboration flexibles pour tout environnement apportant une expérience utilisateur de haute qualité, une interopérabilité multi-vendeurs optimale et un coût de revient le plus bas.               
Rendez-vous sur http://www.polycom.fr/ ou retrouvez Polycom sur Twitter, Facebook et LinkedIn.