Le 19 décembre 2013, TERREAL, le spécialiste de l’enveloppe du bâtiment, a signé avec l’ensemble de ses partenaires sociaux un accord novateur de la politique GRRH du Groupe : Générations Plus.

 

Depuis longtemps déjà, Stéphane FAYOL, Directeur des Relations et des Ressources Humaines, souhaitait mettre en perspective les éléments clés du contrat social du Groupe dans un accord « globalisant et intégrateur » de façon à mieux montrer la cohérence des différents dispositifs et le sens de la politique  RRH.

Générations Plus reprend donc notamment les fondamentaux de la GPEC, porte les engagements sur le contrat de génération, et ouvre des voies de progrès en capitalisant sur des initiatives pilotes menées de 2008 à ce jour, et consacrées par la pratique sociale du Groupe.

 

Le secteur du bâtiment au sein duquel évolue TERREAL vit depuis 2008 une situation difficile. L’entreprise doit d’une part maintenir sa compétitivité alors même que la conjoncture n’est pas porteuse et, d’autre part, préparer l’avenir pour être au rendez-vous des marchés de demain, impactés par les nouvelles solutions constructives.

 

TERREAL a donc lancé en 2013 un projet d’envergure baptisé TERREAL 2020,  dont Générations Plus est une traduction sur le plan du contrat social des modalités du nécessaire engagement des femmes et des hommes de l’entreprise pour réussir les challenges portés par ce projet.

 

Signé à l’unanimité par les trois syndicats représentatifs, l’accord Générations Plus reprend les grands principes et axes de travail fondant le contrat social de TERREAL. Ils sont garants de la cohésion sociale qui a permis depuis le début de la crise économique affectant les marchés du bâtiment, de mettre en place toutes les dynamiques nécessaires à la préservation de la compétitivité et au maintien de l’emploi.

 

Génération Plus inscrit de façon volontariste ce contrat social dans son époque en montrant en quoi les engagements sociaux pris sont indissociables de l’excellence opérationnelle et de la performance économique recherchée. Il promeut des outils et des process RH notamment :

 

Ø  Ouvrir le champ des compétences des salariés en favorisant la mobilité et l’agilité  professionnelle.

 

Ø  Développer l’écoute des salariés et l’échange  pour les accompagner au mieux dans l’évolution de leurs carrières au travers de nombreux entretiens. TERREAL met ainsi en place un entretien de troisième partie de carrière pour ses salariés âgés de 57 ans afin de créer les conditions d’une fin de carrière réussie.

 

Ø  Développer les performances individuelles et favoriser l’intelligence collective, préserver et transmettre les savoirs essentiels et favoriser une dynamique intergénérationnelle de qualité avec l’appui d’un plan de formation professionnelle pluriannuel demeurant un investissement significatif.

 

Ø  Développer le lien intergénérationnel, notamment par la transmission des savoirs et la contribution de la fonction de « référent métier ».

 

Ø  Favoriser l’insertion professionnelle des jeunes en misant notamment sur l’alternance et  le dispositif TraJectoire liant fortement jeunes et seniors.

 

Ø  Promouvoir la mixité et la réduction des écarts entre les hommes et les femmes.

 

Ø  Poursuivre les efforts relatifs à la prévention de la pénibilité et à l’intégration des collaborateurs en situation de handicap.

 

Ø  Promouvoir la qualité de vie au travail.

 

 

Cet accord perpétue non seulement le lien de confiance que la direction a su créé avec les syndicats et ses salariés, mais il va surtout au-delà des obligations législatives pour préserver l’emploi de tous, qu’il s’agisse des jeunes talents ou des « seniors ».

 

« Il y a dans cet accord nos valeurs, dans lesquelles sont solidement ancrées notre culture et le bien vivre ensemble TERREAL. Il y a là tout ce que nous avons su construire et faire vivre dans le cadre de notre politique RRH pour lier de façon indissociable la gestion de nos emplois et compétences, et la performance de notre entreprise. Il y a là notre volonté que chacune et chacun des Terrealiens puisse trouver les voies et les moyens qui lui sont propres pour s’engager afin que TERREAL vive et progresse dans un contexte économique difficile. Il y a là enfin toutes nos ambitions pour que chacune et chacun continue à s’épanouir dans son travail, que l’innovation et l’amélioration continue restent des moteurs puissants de notre développement et que notre contrat social prospère de façon durable et responsable » précise Stéphane Fayol, Directeur des Relations et des Ressources Humaines.

 

 

Spécificité de TERREAL, l’accord « multicarte » Générations Plus confirme la volonté de l’entreprise de faire d’une obligation législative comme le contrat de génération qui peine à séduire, une opportunité de consolider sa politique RH. Cet accord, ambitieux et pragmatique, sort des approches théoriques, en décalage avec les réalités, et tient réellement compte de l’actualité conjoncturelle.

 

***

 

A propos de TERREAL

 

TERREAL développe des solutions complètes permettant la construction de bâtiments basse consommation et de bâtiments à énergie positive selon les exigences du développement durable.

Fabricant de matériaux de construction en terre cuite, TERREAL propose des systèmes constructifs dans ses trois domaines d’expertise : la toiture (tuiles, cheminées, panneaux solaires, composants métalliques), la structure (murs porteurs en briques) et la façade (vêtures, bardages en terre cuite et murs-manteau). En complément, TERREAL développe une ligne complète pour l’aménagement et la décoration des bâtiments (plaquettes de parement, carrelages, accessoires de décoration).

Le groupe TERREAL réalise environ 400 millions d’euros de chiffre d’affaires et compte 2.700 salariés dans le monde dont 1.600 en France. TERREAL possède 25 sites industriels en France, Italie, Espagne, USA, Malaisie et Indonésie.

Plus d’informations : www.terreal.com