Hommes et femmes ont la même perception et les mêmes attentes vis-à-vis du travail flexible.

La priorité : atteindre un meilleur équilibre vie privée – vie professionnelle.

Parallèlement, le sondage révèle que 36% des PME françaises n’ont pas l’équipement adéquat pour permettre le travail flexible

Paris, le 6 mars 2014 – Citrix dévoile aujourd’hui les résultats d’un sondage mené en France auprès d’un panel de plus de 1 200 personnes au sujet du travail flexible. Les habitudes de travail des français évoluent en permanence notamment grâce aux progrès technologiques. Une plus grande flexibilité dans l’organisation du travail est ainsi plébiscitée.

A l’occasion de la Journée de la Femme, Citrix a souhaité analyser les différences de perception entre hommes et femmes en ce qui concerne le travail flexible, avant de se livrer à une analyse plus globale de la pratique du travail flexible en France.

Les hommes et les femmes ont-ils les mêmes attentes ? Adhèrent-ils au travail flexible pour les mêmes raisons ? Quels sont, selon eux, les obstacles à cette pratique ? La taille de l’entreprise a-t-elle un impact sur la perception et l’adoption du travail flexible ?

Citrix livre son analyse.

Le travail flexible ne fait (presque) pas de différence de genre

Les résultats du sondage prouvent qu’hommes et femmes ont les mêmes attentes en ce qui concerne le travail flexible. Les trois raisons arrivant en tête de liste pour l’adoption du travail flexible ne varient pas selon le genre.

1.     Le travail flexible est avant tout perçu comme un moyen de maintenir un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle par 33% des femmes et 34% des hommes.

2.     28% des hommes y voient une alternative efficace à la perte de temps dans les transports ou les embouteillages, tout comme 26% des femmes.

3.     23% des femmes et 19% des hommes citent la possibilité d’avoir une meilleure organisation avec leurs enfants, faisant de cet avantage la 3ème raison la plus mentionnée pour l’adoption du travail flexible.

Le sondage souligne cependant que bien qu’une majorité de sondés (77%) estime que le travail flexible devrait être proposé à tout le monde sans que la situation familiale ou le genre entre en compte, 26% d’entre eux ont l’impression que les femmes ou les parents y accèdent plus facilement. On notera également que le travail flexible n’est que peu perçu comme une alternative au travail à temps partiel (7%).

« Le travail flexible est fait pour tout le monde. Au fil des années nous avons entendu de nombreuses théories : les horaires flexibles sont l’apanage des mères de familles devant jongler entre leurs enfants et leurs responsabilités professionnelles, les hommes sont plus enclins à travailler en mobilité et à distance… Cependant, la logique qui se cache derrière le travail flexible est la même pour tous : trouver une façon différente de travailler et d’organiser son temps. Il ne s’agit pas tant de travailler plus ou moins que par le passé, mais simplement de travailler différemment afin d‘assurer un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle,» explique Hélène Fauché, Responsable des Ressources Humaines chez Citrix France.

L’obstacle, c’est les autres

Interrogés sur les principaux obstacles au travail flexible, 32% des sondés affirment que leur entreprise ne leur permet pas d’en bénéficier. Il s’agit pourtant d’un facteur que les entreprises françaises devraient étudier de plus près car 37% des personnes interrogées trouvent dommage de ne pas pouvoir pratiquer le travail flexible.

Le regard des autres et le rapport à autrui ont un impact important sur l’adoption du travail flexible puisque 23% des sondés ont répondu qu’ils étaient soit inquiets que cela soit mal perçu par leurs collègues et/ou managers (9%) ou que cela les isole de leurs équipes (14%).

La peur de l’isolement est plus marquée chez les femmes qui sont 15% à l’avoir mentionné contre 11% des hommes.

Le travail flexible a cependant fait son chemin dans les habitudes des français puisqu’1 sondé sur 4 déclare ne voir aucun obstacle à l’adoption du travail flexible.

Les PME françaises en panne d’équipement

Alors que 43% des employés de PME affirment vouloir pratiquer le travail flexible, seuls 23% d’entre eux confirment que leur entreprise leur en offre la possibilité. En comparaison, les employés d’entreprises comptant plus de 251 personnes sont quant à eux 30% à y avoir accès.

Le principal obstacle rencontré par les employés de PME est sans conteste le manque d’équipement et de solutions technologiques leur permettant de travailler en dehors du bureau avec la même efficacité, raison évoquée par 36% des sondés travaillant pour une PME.

Les employés de grandes entreprises sont quant à eux plus sensibles à la perception de leurs collaborateurs, 26% d’entre eux citant la peur de l’isolement ou le jugement de leurs équipes parmi les obstacles principaux.

Le travail flexible gagnerait à être davantage soutenu par les entreprises mais également par le gouvernement puisque 8% des sondés trouvent que le manque de clarté de la législation autour du travail flexible représente un frein.

«  La technologie et les solutions de collaboration de pointe qui existent sur le marché représentent les meilleurs alliées des entreprises et de leurs employés pour faire du travail flexible une réalité concrète en permettant aux employés d’accéder à leurs données où qu’ils soient et surtout de travailler de façon collaborative avec leurs équipes qu’ils soient ou non au bureau. Ces avancées technologiques permettent de faire tomber les barrières associées au travail flexible, à commencer par la peur de l’isolement. Il est également impératif d’encadrer cette pratique de façon à ce que chacun ait une vision claire de ce que cela implique. Cela représente de nouveaux défis à relever comme le management à distance, mais est surtout représentatif de l’évolution des modes de travail des français et des multiples possibilités associées, » explique Sophie Vandriessche, Directrice Commerciale EMEA, Citrix Saas Division.

Méthodologie

Sondage réalisé pour Citrix en février 2014 auprès de 1238 personnes représentatives de la population active française âgées de 25 à 60 ans, 50% d’hommes et 50% de femmes.

Par  « travail flexible », Citrix entend la possibilité de travailler à distance en dehors des locaux de l’entreprise et/ou d’aménager les horaires de travail.

 

 

À propos de Citrix

Citrix (NASDAQ:CTXS) est l’entreprise de référence dans le domaine de la virtualisation, des réseaux et des infrastructures cloud permettant aux individus de travailler et de collaborer différemment. Les solutions cloud de Citrix aident les directions informatiques et les fournisseurs de services à bâtir, gérer et sécuriser des espaces de travail virtuels offrant des applications, postes de travail, données et services de qualité, accessibles à tous, quel que soit l’appareil, le réseau ou la plate-forme cloud. Cette année, Citrix célèbre 25 ans d’innovation qui rend aujourd’hui l’informatique plus accessible et les employés plus productifs grâce à de nouvelles méthodes de travail. Le chiffre d’affaires annuel de l’entreprise a atteint 2,9 milliards de dollars en 2013.  Les produits Citrix sont utilisés dans le monde entier par plus de 330 000 entreprises et plus de 100 millions d’utilisateurs.  Pour en savoir plus http://www.citrix.fr