Les premières tendances du rapport 2013 de l’Observatoire :

A la lecture des premiers résultats, Philippe Berna, président du Comité Richelieu, et Claire Remy, directrice générale de Global Approach Consulting, relèvent que : « L’attachement aux dispositifs existants est clairement établi (CIR, JEI, projets collaboratifs…). Les entreprises réclament de la stabilité et de la simplification ». Par ailleurs, « l’enquête révèle que le ‘choc de confiance’ n’a pas encore eu lieu (achats publics innovants, contrôle fiscal, transfert de technologie…)».

 

Pourquoi un Observatoire des engagements et actions du Gouvernement au service de l’innovation et de la croissance :

Tout le monde s’accorde pour dire que l’innovation est un des principaux moteurs de la croissance des entreprises et donc génératrice de compétitivité et d’emplois pour la France. Pour Philippe Berna et Claire Remy : « Si cette unanimité est bienvenue, il faut avoir à l’esprit qu’elle n’est pas en tant que telle la réponse aux difficultés et aux attentes des entreprises et des entrepreneurs innovants de France. Si unanimité il y a, il ne s’agit pas d’un point d’arrivée mais bien d’un point de départ ».

 

Les engagements de ceux sur lesquels reposent des responsabilités dans ce domaine, et notamment le Gouvernement, sont importants et les actions qui en découlent le sont tout autant. Dans cette perspective, le Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi, présenté le 6 novembre 2012 par le Premier ministre, constitue un point de départ.

 

Un rapport annuel de cet observatoire fait état de la situation. « Nous souhaitons que ce rapport interpelle, guide et sensibilise l’ensemble des acteurs de l’écosystème de l’innovation avec un objectif : mettre en place un environnement favorable au développement des entreprises d’innovation et de croissance », indiquent Nathalie Mikaeloff, directrice marketing et communication de Global Approach Consulting et Jean Delalandre, délégué général du Comité Richelieu.

 

Une enquête auprès d’entrepreneurs

Trois parties constituent le rapport annuel de l’Observatoire. Une première partie liste les engagements phares du Gouvernement en faveur des Entreprises d’Innovation et de Croissance (TPE, PME et ETI) 1 . Une deuxième partie présente les principales actions qui visent à concrétiser ces engagements. Une troisième partie fait état de la perception des entreprises innovantes sur ces thèmes qui ont marqué l’année écoulée.

La dernière partie repose sur un enquête réalisée entre juillet et septembre 2013 auprès d’un panel de TPE, PME et ETI innovantes et à laquelle 351 ont répondu. Elles représentent équitablement secteurs et régions du territoire métropolitain.

A l’initiative de l’Observatoire :

Le Comité Richelieu est l’association française des Entreprises d’Innovation et de Croissance (EIC). Il agit pour la promotion d’un écosystème favorable aux TPE, PME et ETI innovantes. Le Comité Richelieu rassemble plus de 300 entreprises dont le profil type est le suivant : 55 salariés, un chiffre d’affaire moyen de 7 millions d’euros dont environ 30% sont dédiés à l’export et 30% investis dans la Recherche et Développement. Le Comité s’adresse à un réseau de 4000 entreprises associées qui rassemblent plus de 100 000 collaborateurs.

Global Approach Consulting (GAC) est une société de conseil internationale intégrée et indépendante, qui accompagne les entreprises innovantes dans leur stratégie de financements de projets R&D : aides publiques et dispositifs fiscaux incitatifs à l’innovation. GAC compte 300 collaborateurs et 2500 clients à travers l’Europe, l’Amérique du sud, le Canada et l’Asie Pacifique.

1 TPE : très petites entreprises ; PME : petites et moyennes entreprises ; ETI : entreprises de taille intermédiaire.