L’Etude de rémunération mondiale Oil & Gas indique que les pénuries de compétences représentent un défi important pour un tiers des employeurs du secteur de l’Oil & Gas en France en 2014.

Les employeurs du secteur de l’Oil & Gas font face à d’importantes pénuries de compétences selon l’Etude de rémunération mondiale Oil & Gas, produite par les experts du recrutement Hays Oil & Gas ainsi que le principal site d’emploi « Oil and Gas Job Search ».

L’Etude de rémunération, basée sur un sondage de 24 000 personnes, révèle que plus de la moitié des employeurs (53,1%) prévoient une augmentation de leurs effectifs en 2014, accentuant ainsi la pénurie que connaît le marché des compétences et ajoutant de la pression pour augmenter les salaires afin d’attirer des candidats.

68% des employeurs préconisent une augmentation des salaires dans les années à venir, due au fait que les Managers RH s’arrachent les meilleurs talents, mais au même moment ils accentuent les avantages des personnes déjà en poste. Le nombre d’employés ayant reçu des avantages a augmenté de plus de 7% durant les 12 derniers mois car les employeurs ont fait croître le montant des rémunérations avec des primes et des régimes de pensions attractifs. Les personnes sondées ont révélées que 30% des employés se voient offrir des primes, 19% bénéficient de bonnes mutuelles santé et 16% ont une voiture de fonction ou des frais de transports prépayés inclus dans le package total de leurs rémunérations.

En 2013, les salaires en France sont restés alignés à ceux de 2012. Les salaires moyens ont augmenté de 9.1%, alors que les salaires pour des talents importés ont diminués de 3.8% comparé à l’année précédente, entraînant une croissance des salaires moyens de 1.4%.

Gary Ward, Directeur de Hays Oil and Gas commente : “ En 2014, la confiance que portent les employeurs au marché est forte, du fait que 63.4% des Managers RH ont une opinion positive voire très positive du secteur de l’Oil and Gas.»

Pour faire état de comparaison, ce secteur a globalement connu un déclin de 1% dans les grilles de salaire depuis 2013. Cette légère réduction dans la croissance des salaires peut aussi être attribuée à un ralentissement du marché après une période de flottement de la croissance de deux ans sur le secteur. C’est probablement un ralentissement nécessaire après deux années consécutives de croissance des salaires qui menaçaient la performance financière de certaines entreprises.   

John Faraguna, Directeur Général de Hays Oil and Gas explique : « Les salaires mondiaux ont peut-être légèrement diminué l’année dernière en s’alignant avec le secteur mais il est important de constater que nous trouvons que cette assurance se maintient au secteur et que cette nécessité de travailleurs compétents continue d’augmenter. Toutefois, l’une des principales problématiques qui menace cette assurance est le manque de travailleurs compétents disponibles pour les employeurs.»

John poursuit : « On constate qu’il y a plus de femmes et de jeunes personnes qui ont répondu à cette enquête par rapport à l’année dernière, ce qui est révélateur de l’essor de ce secteur, c’est un signe très positif. Avec cette jeune population arrivant sur le secteur, il est important que les employeurs comblent les pénuries de compétences en formant les jeunes travailleurs et mettent en place des plans de succession avant que les travailleurs plus âgés ne quittent le secteur, emportant avec eux leurs années d’expérience. »

Duncan Freer, Directeur Général de « Oil and Gas Job Search », ajoute : « La vision à long-terme est forte. 70% des employeurs prévoient de recruter en 2014 et plus de 70% d’entre eux ont des opinions très positives sur le secteur de l’Oil and Gas »