Depuis 15 ans, L’observatoire Cegos mesure et analyse le climat social auprès des salariés et DRH. Cette année, 1 300 actifs (dont 750 du secteur privé et 550 de la fonction publique) et 451 DRH ont participé à cette enquête aux résultats surprenants. Pour la première fois depuis 5 ans, les grands indicateurs de satisfaction repartent à la hausse.

52% des Français satisfaits du climat social dans leur entreprise/administration

Cette année, la majorité (52%) des collaborateurs se déclarent satisfaits du climat social dans leur entreprise/administration : c’est 5 points de plus qu’en 2012. Les DRH sont encore plus optimistes puisque les 2/3 d’entre eux estiment que le climat social est satisfaisant dans leur entreprise.

Dans le détail, on constate une grande satisfaction des salariés vis-à-vis de leur poste de travail et de leur environnement professionnel direct :

  • 65% sont satisfaits de leur emploi actuel : +5 point vs 2012
  • 64% estiment pouvoir compter sur leurs collègues en cas de difficultés (+ 6 pts)
  • 71% estiment que leur manager leur fait confiance (+5 pts)
  • 72% comprend bien l’intérêt des procédures à appliquer (+13 pts)
  • 63% considèrent leurs objectifs comme réalistes et atteignables (+6 pts)

Valérie Jaunasse, spécialiste des relations sociales chez Cegos, tempère ces résultats :

« Ces résultats peuvent surprendre  au premier abord. Mais il ne faut  pas oublier que les salariés ont eu plusieurs années pour s’adapter au contexte socio-économique morose et sans doute revoient-ils leurs attentes à la baisse : certains se considèrent déjà chanceux d’avoir un travail. La crise favorise aussi une certaine solidarité entre collègues et avec le manager direct, ce qui participe à la bonne ambiance au travail. De son côté, l’entreprise semble également avoir revu ses objectifs à la baisse surtout dans le secteur public.».

Les collaborateurs retrouvent le chemin de la confiance

La confiance dans l’avenir de l’organisation pour laquelle ils travaillent grandit (+ 5 pts vs 2012) sans pour autant convaincre la majorité (49%).

Les salariés sont fiers de l’organisation pour laquelle ils travaillent (60% soit +4pts vs 2012), davantage dans le public (65%) que dans le secteur privé (55%). Les grandes orientations stratégiques sont de plus en en plus claires pour eux. 51% affirment bien les comprendre : c’est 12 points de plus que l’an passé.

Mais comprendre ne signifie pas accepter : seuls 40% des salariés adhèrent à la stratégie de leur organisation.

Malgré tout, l’entreprise est perçue comme « froide »

La hausse des grands indicateurs de satisfaction ne résout pas pour autant certains problèmes de fond. Ainsi, les collaborateurs soulignent la faiblesse de la dimension humaine dans la prise des décisions stratégiques.

Seuls 36% des salariés affirment qu’il existe une bonne coopération entre les différents services. Et les DRH n’en ont pas vraiment conscience puisque pour une majorité d’entre eux (56%) toutes les unités travaillent en bonne coopération.

Par ailleurs, les collaborateurs manquent de visibilité sur les emplois  de demain. Seule une minorité (38%) connaît les métiers qui vont se développer dans l’entreprise. Ils sont encore moins nombreux (33%)  à considérer que leur employeur offre des perspectives d’évolution intéressantes.

Et ils n’envisagent pas non plus de se tourner vers les représentants du personnel pour les accompagner.

Au final, les salariés comptent avant tout sur eux-mêmes pour évoluer professionnellement. Ils souhaitent progresser notamment via des formations (à 56%) et gardent un œil attentif sur les opportunités offertes par d’autres entreprises (à 51%). Un collaborateur sur  deux se dit même prêt à changer de métier pour s’adapter aux évolutions de son employeur.

Un niveau de stress stable depuis 3 ans

46% des collaborateurs affirment subir un stress régulier dans leur travail. Ce niveau est sensiblement le même que celui constaté en 2011 et 2012. Les personnes stressées le sont avant tout car elles n’arrivent pas à faire face à leur charge de travail.

La rémunération reste un sujet central mais moins polémique

A la question « votre salaire actuel est-il cohérent au regard du marché du travail », seuls 42% des salariés répondent par l’affirmative. C’est peu mais c’est tout de même 11 points de plus qu’il y a 2 ans. Le niveau de satisfaction vis-à-vis de la rémunération globale est du même ordre avec, là aussi, une nette augmentation depuis 2011 (+7 points).

Valérie Jaunasse, commente :

« Sur le sujet de la rémunération aussi, les salariés prennent la mesure du contexte économique. La première préoccupation est d’avoir un emploi.  Par ailleurs, il est de plus en plus facile de comparer son salaire via le Web et les réseaux sociaux.  Les salariés ont peut-être une conscience plus accrue qu’auparavant de leur niveau de rémunération sur le marché ».

 

Contacts :

Jérôme Aubry

Catherine Bonjour / Cegos

01 55 00 96 64 / 93 22

jaubry@cegos.fr. / cbonjour@cegos.fr /

 

 

A propos de Cegos

Le Groupe Cegos, créé en 1926, figure parmi les leaders mondiaux de la formation professionnelle continue. L’expertise de ses consultants recouvre tous les domaines du management et du développement des compétences : ressources humaines, management et leadership, performance et organisation, efficacité individuelle et collective, marketing et commercial, management de projet, déploiement de grands dispositifs de formation en France et à l’international, en présentiel, en mixte ou en e-learning… Cegos emploie 1.200 collaborateurs et forme chaque année plus de 200 000 personnes dans 50 pays à travers le monde. Sites : www.cegos.com et www.cegos.fr