Harmonie Mutuelle et l’association Mode-H Europe publient la seconde édition de l’Observatoire « Regards sur le handicap »[1]. Celui-ci révèle 3 grands enseignements sur la perception des Français sur le handicap en France par rapport aux résultats de l’Observatoire 2011 :

  • Bien qu’environ 1/4 de la population éprouve encore un sentiment de gêne vis-à-vis des personnes en situation de handicap, les Français (+3 points) notent, une progression de l’intégration des handicapées dans la société : autonomie, accessibilité, aides…
  • L’intégration des personnes en situation de handicap passe en priorité, pour les Français, par la scolarisation, l’emploi ou les aides perçues, renvoyant au second plan les questions des modes de vie et de l’accès à la culture.
  • Ils considèrent cependant que l’accès à l’emploi et les perspectives de carrière restent problématiques.

 

Une progression de l’intégration des personnes handicapées dans la société

44% des Français perçoivent une progression de l’intégration des personnes en situation de handicap dans la société (+3 points par rapport aux chiffres de l’observatoire 2011).

Elle s’exprime :

  • en matière de citoyenneté : 78 % (+ 3 points) des Français considèrent que les personnes handicapées « sont des citoyens comme les autres » ;
  • en termes de vie quotidienne : 61 % des Français (+5 points) estiment aujourd’hui que les personnes handicapées « peuvent vivre seules, de façon autonome », et 56 % (+7 points) qu’ils peuvent avoir une vie sexuelle active.
  • en matière de déplacement et d’accessibilité : pour 70 % (+5 points), il est aujourd’hui plus facile pour les personnes en situation de handicap de se rendre dans les lieux publics (administration, restaurants…), d’accéder à la scolarisation (53 %, +3 point) et de bénéficier d’aides financières, matérielles ou humaines (52 %, +6 points).

 

La priorité donnée à la scolarité, aux aides et à l’emploi

L’Observatoire 2013 démontre une fois de plus que, selon les Français, la priorité doit être accordée à trois domaines en particulier :

  • la scolarité, pour 82 % d’entre eux. Comme en 2011, ce point arrive en tête des priorités avec une similitude de chiffre ;
  • l’irem « aides » (financières, humaines ou matérielles), se classe cette fois en seconde position. 72 % des interrogées s’accordent sur cette priorité, contre 69% en 2011 ;
  • tandis que l’emploi arrive finalement sur la troisième marche du podium cette année, avec 69 % contre 73 % en 2011.

Les français renvoient au second plan la question de l’accès à la culture qui se positionne comme la dernière priorité (47 %), loin derrière la possibilité de se rendre dans des lieux publics
(69 %). Cela est en contradiction avec le fait que les Français perçoivent l’accès à la culture comme un vecteur d’intégration essentiel, au-delà de besoins sociaux primaires (soins, mobilité, etc.) évidemment nécessaires.

 

Accès à l’emploi et handicap : des entreprises encore peu concernées

Si 94 % des personnes interrogées se déclarent prêtes à travailler avec un collègue en situation de handicap, seules 43 % pensent que l’accès à l’emploi de ces derniers progresse. Un chiffre qui reste stable depuis 2011, illustrant une absence de dynamique sur cette question.

L’absence de volonté forte au sein des entreprises pour intégrer ces personnes est pointée du doigt par les Français :

  • pour 65 % d’entre eux, les entreprises françaises ne se sentent pas vraiment concernées par la question de l’emploi des personnes handicapées ;
  • seuls 38 % des actifs considèrent que leur employeur fait de « réels efforts » en termes de recrutement des personnes en situation de handicap ;*
  • 73% des Français estiment qu’un salarié handicapé n’aura pas les mêmes possibilités d’évolution professionnelle que les autres.

[1]L’Observatoire a été réalisé par téléphone du 7 au 21 septembre 2013, auprès d’un échantillon de 1 005 personnes, représentatif de la population française âgée de 16 ans et plus. Il a été mené par ViaVoice.

Cliquez ici pour consulter ce communiqué en ligne.

À propos d’Harmonie Mutuelle

1re mutuelle santé de France depuis le 1er janvier 2013, Harmonie Mutuelle est issue du rapprochement
de 5 mutuelles : Prévadiès, Harmonie Mutualité, Mutuelle Existence, Santévie et SPHERIA Val de France. Elle a pour vocation de permettre l’accès à des soins de qualité pour tous.

Harmonie Mutuelle propose une protection complète accessible à tous à travers une gamme de garanties (complémentaire santé, prévoyance via Mutex, assistance et accompagnement de la personne, épargne-retraite)
et de services performants à l’intention des particuliers, des entreprises, des professionnels indépendants et TPE.

En se positionnant comme acteur global de santé, Harmonie Mutuelle a pour mission d’aller au-delà
de la seule logique assurantielle.
Pour cela, elle :

  • développe des actions de prévention et de promotion de la santé de proximité, à destination de ses différents publics (enfants, parents, salariés, seniors…) à travers des ateliers pédagogiques ;
  • propose un accès à des réseaux conventionnés d’opticiens (Kalivia Optique) et d’audioprothésistes (Kalivia Audio) offrant des conditions tarifaires optimisées ;
  • structure son réseau de services, de soins et d’accompagnement mutualistes (SSAM) ;
  • apporte son aide aux adhérents confrontés à des difficultés, à travers son service d’action sociale ;
  • soutient des œuvres et projets humanistes et solidaires : Prix littéraire Solidarité, actions d’aide
    aux personnes présentant un handicap, projets de recherche contre la maladie d’Alzheimer…

Harmonie Mutuelle, c’est plus de 4,5 millions de personnes protégées représentées par près de 2 000 élus au sein
des instances de la mutuelle (assemblée générale, commissions, etc.), 39 000 entreprises adhérentes,
près de 4 400 collaborateurs, plus de 300 agences, 2,1 milliards d’euros de cotisations santé.